Bilan

Suisse-UE: la Commission européenne veut la "meilleure solution possible"

La Commission européenne est déterminée à trouver la "meilleure solution possible" pour poursuivre ses relations avec la Suisse, a assuré mercredi son vice-président. Comme les problèmes demeurent, Mario Sefcovic juge toutefois nécessaire de mettre en place un cadre général pour les régler.

Les accords bilatéraux ont 20 ans et doivent être actualisés.

Crédits: Keystone

La Suisse et l'UE sont plus que de simples voisins, ce sont des partenaires, a indiqué mercredi M. Sefcovic devant le Parlement européen, faisant référence aux liens économiques étroits qui les unissent. Il a toutefois précisé que la Suisse a largement profité de sa participation au marché intérieur de l'UE et que les accords signés entre les deux parties prennent de l'âge.

L'accord de libre-échange a 50 ans environ. Les accords bilatéraux ont 20 ans et doivent être actualisés. Des problèmes tels que les aides d'Etat, le règlement des différends et la contribution financière régulière de la Suisse n'ont pas été réglés.

Un cadre général est donc nécessaire, a estimé M. Sefcovic, pour qui l'UE regrette beaucoup que le Conseil fédéral ait rompu unilatéralement les négociations.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."