Bilan

Suisse: exportations horlogères en hausse de 6,3% en 2018

Les exportations horlogères suisses ont grimpé de 6,3% en 2018 pour atteindre 21,2 milliards de francs suisses (18,6 milliards d'euros), selon les statistiques publiées mardi par la fédération horlogère suisse (FH), malgré un essoufflement sur la fin de l'année.

Les montres suisses se sont bien vendues au premier semestre, mais les mois de septembre et de décembre étaient plus compliqués.

Crédits: DR

Après une nette reprise au premier semestre, les exportations de montres suisses ont achevé l'année sur une baisse de 2,8% en décembre, a indiqué la fédération horlogère suisse dans un communiqué, soit leur deuxième baisse mensuelle de l'année depuis un premier repli en septembre, a-t-elle précisé.

Baisse des volumes

En termes de produits, les montres-bracelets ont compté pour près de 95% des exportations horlogères totales en valeur. Leur part a atteint 19,9 milliards de francs (+6,1%). En revanche, les volumes se sont rétractés de 2,3% à 23,7 millions de pièces, soit une diminution de 570'000 garde-temps par rapport à 2017. "Il y a davantage de concurrence pour les entrées de gamme 'swiss made' ou hors Suisse, mais aussi avec la maroquinerie ou les montres connectées. Les gens ont davantage de possibilités de dépenser leur argent", avance M. Pasche comme explication.

Les montres de moins de 500 francs ont reculé (-5%). En revanche, au-dessus de ce montant, les résultats se sont montrés très positifs, avec +7,5% en valeur et +8,1% en volume.

Tassements en Asie

Sur le dernier mois de 2018, les exportations vers Hong Kong, le marché qui se pose comme la porte d'entrée en Asie pour les horlogers suisses, n'ont progressé que de 0,5% et se sont contractées de 10,1% vers la Chine, son troisième plus gros marché. 

"Le Japon (-1,7%) a aussi montré des signes de tassement, après le pic de l'été", a détaillé la fédération horlogère dans le communiqué, tandis que l'Europe dans son ensemble s'est également inscrite en nette baisse, "pénalisée principalement par la France (-11,6%), l'Italie (-14,6%), l'Espagne (-10,1%)", a-t-elle quantifié. 

Les exportations vers les Etats-Unis, le deuxième marché, ont en revanche grimpé de 7,9% en décembre.

Croissance retrouvée depuis 2017

Après deux années difficiles en 2015 et 2016, l'industrie horlogère suisse a renoué avec la croissance en 2017, en particulier grâce à la demande des consommateurs chinois. La reprise avait d'abord été graduelle, les exportations horlogères remontant de 2,7% en 2017, avant de connaître une nette accélération sur le début de l'année 2018. 

Sur l'ensemble de l'année, les exportations vers Hong Kong, où les amateurs de montres chinois sont nombreux à venir faire leurs achats de produits de luxe, ont grimpé de 19,1% par rapport à l'année précédente. En Chine même, la progression s'est chiffrée à 11,7%, marquant toutefois une décélération par rapport au 18,8% de croissance enregistrée en 2017. 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."