Bilan

Succession Ikea, un kit complexe à (dé)monter

Depuis le décès d’Ingvar Kamprad, l’empire des meubles suédois échapperait en bonne partie aux héritiers car il est géré par des fondations. Mais quel degré de contrôle effectif garde la famille?
  • Jonas, Peter et Matthias Kamprad, fils du fondateur d'Ikea.

    Crédits: DR
  • Interogo détient la marque

    L’acte fondateur de la fondation révèle le maintien de pouvoirs de contrôle significatifs. 

     

    Crédits: Dr

Avec le décès d’Ingvar Kamprad à 91 ans le 27 janvier de cette année, l’empire Ikea, d’une valeur supérieure à 50 milliards de dollars, aurait dû, en théorie, se retrouver en mains de ses héritiers. Sauf que les actifs ont été placés, de son vivant en 2011 déjà, en partie hors du contrôle direct de la famille. Fin janvier, Bloomberg a drastiquement revu à la baisse la fortune des trois fils Kamprad, pour tenir compte des fondations, dont les héritiers n’ont que partiellement, voire pas du tout le contrôle, même s’ils restent milliardaires.

Lire aussi: Ingvar Kamprad, ancien plus riche résident de Suisse, est décédé

Alors qu’auparavant, la famille était classée à 48 milliards de dollars (valeur des magasins, de la marque et des franchises), Forbes attribue depuis 2011 quelque 3 milliards de dollars aux trois fils Peter, Jonas et Mathias (1 milliard chacun). Si Bloomberg s’est aligné sur l’estimation de Forbes, Bilan estime les héritiers à 17 milliards de dollars.

Il faut en effet se pencher sur la question du contrôle effectif des trois structures: une fondation caritative de droit hollandais (Stichting Ingka Foundation), une holding luxembourgeoise (Ikano) et Interogo, une fondation du Liechtenstein. Les héritiers n’ont-ils réellement plus de contrôle sur la majeure partie des actifs? L’analyse de MDavid Wilson, associé à l’étude Schellenberg Wittmer, laisse penser que la fortune attribuable aux fils Kamprad pourrait être supérieure à ce que calcule Forbes.

1. Stichting Ingka Foundation (NL): détient les magasins Ikea. Zéro contrôle par les héritiers

MDavid Wilson se base sur les informations disponibles pour conclure que cette fondation privée hollandaise a une vocation caritative ou au moins partiellement philanthropique. «Si c’est le cas, les héritiers de Kamprad n’en seraient pas bénéficiaires et cette entité n’aurait en principe pas d’ayant droit économique. Elle prévoirait des distributions uniquement pour des projets liés à ses buts.»

2. Ikano Holding SA (Lux): les héritiers contrôlent les 10 milliards de dollars d’actifs

La holding luxembourgeoise de la famille Kamprad est détenue par une société des Antilles néerlandaises, ICAF Antillerna NV.  Selon Bloomberg, Ikano regroupe des activités financières immobilières, industrielles et commerciales. Ses actifs s’élèvent à environ 10 milliards de dollars en 2016. Les héritiers Kamprad sont les actionnaires et ayants droit économiques de cette structure. «Sous réserve de la valorisation exacte des actifs détenus par Ikano, ces derniers entrent dans la fortune familiale», selon Me Wilson.

Lire aussi: La banque d'Ingvar Kamprad lance un jeu pour épargnants

3. Interogo Foundation (Liecht): détient la marque Ikea (11 milliards de francs). Les héritiers conservent un certain contrôle

En 2012, la marque Ikea a été valorisée à 11 milliards de francs. En outre, Inter Ikea Holding SA (Lux) détient la franchise et perçoit 3% sur toutes les ventes. «C’est ici qu’il devient intéressant de se pencher sur la question du contrôle effectif et des bénéficiaires», estime Me Wilson.

Il analyse l’acte fondateur de 1989: la fondation est irrévocable,  mais le fondateur s’est réservé trois pouvoirs significatifs de contrôle: celui d’émettre des dispositions plus détaillées relatives aux attributions de la fondation; celui de nommer des organes supplémentaires; et celui d’émettre le règlement interne de la fondation. Immuable, il prime sur d’éventuels règlements subséquents. 

Le conseil de fondation se compose de deux personnes, mais le pouvoir de révoquer et de nommer ce conseil appartient aux trustees du trust canadien APPO Trust. On ignore qui sont les trustees et surtout qui sont les bénéficiaires. Les héritiers Kamprad? Enfin, le fondateur rédige en général une lettre d’intention confidentielle qui règle tous les aspects quant à l’utilisation de la fortune. C’est le document clé qui permet très souvent à la personne ayant établi la fondation d’en garder le contrôle effectif. Conclusion de MWilson: «D’importants pouvoirs de contrôle sont maintenus.»

Lire aussi: L'UE ouvre une enquête contre Ikea aux Pays-Bas

Dans sa nouvelle estimation, Bilan attribue dès lors les 10 milliards d’Ikano ainsi qu’une partie de la fortune Interogo à la famille Kamprad, pour totaliser quelque 17 milliards de francs.  

Zaki Myret
Myret Zaki

RÉDACTRICE EN CHEF DE BILAN de 2014 à 2019

Lui écrire

En 1997, Myret Zaki fait ses débuts dans la banque privée genevoise Lombard Odier Darier Hentsch & Cie. Puis, dès 2001, elle dirige les pages et suppléments financiers du quotidien Le Temps. En octobre 2008, elle publie son premier ouvrage, "UBS, les dessous d'un scandale", qui raconte comment la banque suisse est mise en difficulté par les autorités américaines dans plusieurs affaires d'évasion fiscale aux États-Unis et surtout par la crise des subprimes. Elle obtient le prix de Journaliste Suisse 2008 de Schweizer Journalist. En janvier 2010, Myret devient rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan. Cette année-là, elle publie "Le Secret bancaire est mort, vive l'évasion fiscale" où elle expose la guerre économique qui a mené la Suisse à abandonner son secret bancaire. En 2011, elle publie "La fin du dollar" qui prédit la fin de la monnaie américaine à cause de sa dévaluation prolongée et de la dérive monétaire de la Réserve fédérale. En 2014, Myret est nommée rédactrice en chef de Bilan. Elle quitte ce poste en mai 2019.

Du même auteur:

L'INSEAD délivre 40% de MBA en Asie
La bombe de la dette sera-t-elle désamorcée ?

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."