Bilan

Six entreprises suisses distinguées pour leur impact positif

L’ONG internationale B Lab, spécialisée dans la certification des entreprises au fonctionnement et principes éthiques dévoile aujourd’hui un classement de ses meilleurs membres. Sur 846 lauréats, six sont suisses.

Jonathan Normand, fondateur de B Lab en Suisse.

Crédits: Bilan

Des entreprises qui ne se contentent pas de faire le bien -envers leurs partenaires et la planète-, mais qui veulent être leaders dans le domaine. C’est ce que distingue le classement établi chaque année par l’ONG B Lab, qui sélectionne 846 entreprises, dans près de 75 secteurs d’industrie, et 25 pays, sur près de 2100 participants.

Lire aussi: Climat: l'OIT appelle le monde du travail à la responsabilité

Née en 2006, cette organisation est aujourd’hui un acteur incontournable de la responsabilité sociétale et environnementale. Son label, B Corp, obtenu après un questionnaire exigeant vérifié de manière indépendante par son équipe d’experts, distingue aujourd’hui 2250 entreprises dans le monde, qu’il s’agisse de PME ou de multinationales. Parmi les plus symboliques: le fabricant de vêtements Patagonia, ou la multinationale Danone qui a annoncé son intention d’obtenir la certification en avril dernier.

30 entreprises certifiées en Suisse

En Suisse, où B Lab a ouvert un bureau ce printemps, près de 30 entreprises sont déjà certifiées, principalement en Suisse romande, dans toute une série de secteurs : services, bien entendu  mais aussi alimentaire, textile, cosmétiques ou hospitality… Les six lauréats distingués dans différentes catégories -impact sur les collaborateurs, la communauté, impact global…- n’échappent pas à la règle.

Lire aussi: La consommation responsable, effet de mode ou alternative pour demain?

On retrouve ainsi la société genevoise de services administratifs Loyco, distinguée entre autres pour «l’ouverture du capital à l'ensemble des employés le désirant et l’auto-management». Mais aussi le centre de conseils aux entreprises Softweb, dont les pratiques inclusives (programmes d’incubation à destination des individus précarisés par exemple), ont été primées, ou encore la Sàrl CauseDirect, qui permet aux entreprises de financer des projets durables, récompensée entre autres pour le partage de ses informations financières avec l’ensemble des collaborateurs.

Banque et finance durables

On retrouve aussi des acteurs financiers, comme la banque zürichoise durable Globalance dont le bon score s’explique par la qualité de ses fonds d’investissements soutenables et fonds de private équity pour les investisseurs institutionnels. Même explication pour le cabinet genevois de conseils financiers Conser, lui aussi spécialisé dans l’investissement responsable. Enfin, seul acteur du classement dans le domaine de l’agroalimentaire, les fabricants de jus de fruits valaisans Opaline ont également été primés. Parmi leurs pratiques remarquables, B Lab souligne «l’application d’un salaire linéaire entre tous les employés (…) et une réduction massive des impacts environnementaux dans sa chaîne de production».

Si ce classement est bien entendu une manière pour B Lab de faire connaître largement son label, il permet cependant de distinguer au sein de chaque pays les entreprises les plus performantes et surtout les plus innovantes dans le domaine de la responsabilité sociale et environnementale. Les entreprises suisses distinguées sont ainsi de véritable «pépites innovantes et durables» résume Jonathan Normand, fondateur de B Lab en Suisse.

Lire aussi: L’investissement durable séduit les caisses de pension

Camille Andres

JOURNALISTE

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."