Bilan

Serez-vous délocalisé?

Moins compétitives à cause du franc fort, des entreprises suisses transfèrent leurs activités à l’étranger. Des centaines d’emplois disparaissent.
Crédits: Fotolia

Les mutations structurelles de l’économie helvétique s’accélèrent sous la pression du franc fort. Les entreprises industrielles revoient complètement l’organisation de leur chaîne de production et d’approvisionnement. Résultat: les emplois à faible valeur ajoutée disparaissent en raison de leur délocalisation à l’étranger. Le secteur des services est aussi touché. 

Mais le transfert d’activités en Europe de l’Est et en Asie est-il toujours avantageux? Non, répondent des chercheurs de l’Université de Lausanne, qui ont mis au point un outil permettant de mesurer les charges résultant d’un déplacement de la production à l’étranger. 

La force du franc a aussi des conséquences sur les entreprises présentes sur le marché intérieur: grâce à un taux de change favorable, leurs rivales européennes deviennent des concurrentes redoutables. Comment faire face? 

En kiosque du 30 septembre au 6 octobre 2015

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."