Bilan

Séoul vise un objectif de 20% de véhicules "verts" en 2020

La Corée du Sud prévoit que la production de voitures hybrides ou électriques passe en cinq ans de 80.000 à 920.000 par an.

Les voitures dites "vertes" ne représentent actuellement que 2% des voitures qui se vendent en Corée du Sud.

Crédits: Reuters

La Corée du Sud a présenté mardi un ambitieux plan pour promouvoir les véhicules "verts", en se fixant pour objectif qu'ils représentent en 2020 20% du total des voitures vendues sur son marché intérieur.

Ce programme prévoit que la production de voitures hybrides ou électriques passe en cinq ans de 80.000 à 920.000 par an, et ce afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de participer ainsi au combat contre le changement climatique, a annoncé le ministère sud-coréen de l'Energie.

Les voitures dites "vertes" ne représentent actuellement que 2% des voitures qui se vendent en Corée du Sud.

La question des émissions de gaz à effet de serre est devenue plus sensible encore en Corée du Sud après les révélations sur les fraudes mondiales commises par Volkswagen.

Le constructeur allemand a équipé 11 millions de véhicules diesel dans le monde de logiciels visant à tromper les contrôles antipollution pour les faire apparaître comme moins polluants qu'ils ne le sont.

Volkswagen a également reconnu récemment avoir falsifié les niveaux d'émission de dioxyde de carbone (CO2) de 800.000 autres voitures.

Le gouvernement sud-coréen lui a ordonné de rappeler 125.000 véhicules diesel.

Le ministère de l'Energie a indiqué que le plan concernant les véhicules électriques et hybrides devait permettre à la Corée du Sud de réduire ses émissions de CO2 de 3,8 millions de tonnes en cinq ans.

Séoul s'est engagé à investir 150 milliards de wons (117 millions d'euros) pour aider ses constructeurs automobiles, comme Hyundai, à améliorer ses voitures électriques et baisser leur coût.

Des centaines de bornes de recharge pour véhicules électriques vont graduellement être implantées dans le pays, avec un objectif de 1.400 en 2020, contre 400 actuellement.

"Les voitures respectueuses de l'environnement représenteront 50% du marché global en 2030", a espéré le ministère.

Les Sud-Coréens ont tardé à se mettre aux véhicules verts en raison de leur prix prohibitif et du manque de stations de recharge.

Mais Hyundai, premier constructeur sud-coréen, tente désormais de rattraper son retard, notamment sur le Japonais Toyota. Il vise à multiplier par trois sur cinq ans son nombre de modèles plus économes en carburant pour les porter à 22.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."