Bilan

Saison en demi-teinte pour les stations de ski

Avec des chutes de neige modestes, "cette saison ne restera pas dans les annales", constate Serge Beslin, directeur de l'association touristique Villars-Gryon-Diablerets.

Les stations redoublent d'efforts en ce moment pour attirer les fans de glisse jusqu'à l'ultime week-end avant la fermeture.

Crédits: Keystone

Les stations de ski en Suisse terminent la saison sur une note plutôt morose. L'arrivée du printemps précoce a retenu plus d'un mordu des sports d'hiver en plaine. Les chutes de neige modestes en début de saison n'ont pas non plus aidé les stations de moyenne montagne.

"Cette saison ne restera pas dans les annales. On n'est jamais vraiment passé en mode hiver, ce qui n'a pas donné envie de skier", constate Serge Beslin, directeur de l'association touristique Villars-Gryon-Diablerets.

A Verbier, les nuitées en hôtel devraient globalement augmenter d'un petit 2% cette saison, indique Reto Sommer responsable marketing de la station valaisanne. Les vacances de Pâques, qui ont lieu cette année relativement tard, compenseront quelque peu les résultats jusque-là moyens. Côté remontées mécaniques, le bilan est stable par rapport à l'an dernier.

La saison avait pourtant relativement bien commencé: les stations disposant de domaines skiables en haute altitude ont bénéficié de belles chutes de neige. En revanche, en moyenne montagne comme à Leysin (VD), la situation était plus précaire, mais s'est normalisée pour les vacances de fin d'année.

Après de bons résultats à Noël et au Nouvel an, janvier, un mois traditionnellement creux, et une partie de février ont été marqués par plusieurs épisodes de mauvais temps, "une période où on a perdu pas mal de clients", indique Serge Beslin.

En Suisse alémanique, le constat est le même. Certaines stations ont aussi traversé de fortes tempêtes de foehn en janvier et février: Engelberg et Gstaad ont même été contraintes de stopper partiellement voire complètement leurs installations durant six jours.

NOUVELLES INFRASTRUCTURES

Certaines stations affichent cependant des hausses notables en dépit de conditions météo défavorables. Mais ces succès divers sont essentiellement dus à de nouvelles infrastructures.

C'est le cas par exemple du domaine de Lenzerheide qui s'est relié le 18 janvier dernier à celui d'Arosa (GR). "L'agrandissement du domaine a apporté 4,5% d'entrées en plus par rapport à l'an dernier", selon Bruno Fläcklin, directeur touristique. La construction d'un nouvel hôtel comme à Verbier ou Andermatt (UR) peut aussi fausser à la hausse les comparaisons.

Les stations redoublent d'efforts pour attirer les fans de glisse jusqu'à l'ultime week-end avant la fermeture. Qu'il s'agisse d'offres combinées ski-hôtel, de billets ciblés sur les jeunes, de rabais famille ou de promotions ski-fiesta.

Dans l'ensemble, les stations suisses haut de gamme à l'instar de Verbier ont globalement limité les dégâts en comparaison internationale. Les baisses avoisinent en effet entre 7% et 10% dans certaines grandes stations autrichiennes. En France, elles accusent un recul de 2% à 3%, selon Reto Sommer.

 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."