Bilan

Rudolf Wehrli sur le départ chez Economiesuisse?

Les rumeurs de départ se font pressantes autour de Rudolf Wehrli, le président d'Economiesuisse, qui ne les confirme, ni ne les dément. La déroute subie avec l'initiative Minder pourrait provoquer un coup de balai.
Rudolf Wehrli n'occupe la présidence d'Economiesuisse que depuis octobre 2012 mais il pourrait bien remettre son mandat plus tôt que prévu. Une décision qui ne déplairait pas à la Fédération des entreprises suisses, comme le rapportent Bilanz et Schweiz am Sonntag.

Rudolf Wehrli a de son côté affirmé au Tages-Anzeiger qu'il s'identifiait encore à son poste, rappelant qu'il avait été tenu au courant par le Conseil fédéral de deux dossiers sensibles, sans oublier Thomas Jordan, le président de la Banque Nationale Suisse (BNS), avec qui il est en contact.

Pas de conflit avec Pascal Gentinetta

Il ne s'apprête donc pas à prendre la porte, a tenu à mettre au point le président qui rappelle aussi qu'il continue à diriger les séances de l'association faîtière. Il dément ainsi certains articles qui affirmaient que ses vice-présidents Hans Hess, Christoph Mäder et Patrick Odier avaient pris la direction des affaires.

Quant aux rumeurs de démission, le président ne veut rien dire mais se montre plus disert sur d'autres sujets. Il dément ainsi toute brouille et lutte de pouvoir avec le directeur d'Economiesuisse, Pascal Gentinetta. Il affirme ainsi ne ressentir aucune pression au départ au sein de l'association.

Les leçons de Minder

Le président d'Economiesuisse avait provoqué le doute en déclarant que sa fédération «n'avait rien fait de faux» lors de la déroute de l'initiative Minder. Par la suite, ses propos sur des entreprises internationales qui s'apprêteraient à quitter la Suisse après le succès des initiants avaient également été mal perçus.

Economiesuisse procède au bilan et veut tirer les leçons de son échec. «Nous y travaillons intensément», affirme le président qui évoque des séances extraordinaires. Il en attend des résultats «avant les vacances d'été». La fédération examine si elle doit se scinder en une organisation de campagne et une de lobbying. Elle montrera par la suite si elle veut que Rudolf Wehrli joue toujours un rôle en son sein, ou non.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."