Bilan

Roger Federer répond aux activistes climatiques

Le Bâlois a été interpellé mercredi dernier sur les réseaux sociaux en raison de son partenariat avec Credit Suisse, une banque clouée au pilori par les activistes climatiques pour ses investissements dans les énergies fossiles. Relayée notamment par Greta Thunberg, l'opération avait fait le buzz.

Le joueur de tennis a répondu samedi dans une déclaration envoyée à l'agence Reuters.

Crédits: Keystone

Roger Federer a répondu aux militants pro-climat. Pris à partie la semaine dernière en marge du procès de douze activistes à Renens (VD), l'icône du tennis mondial a dit prendre "très au sérieux" les menaces liées au changement climatique.

Le Bâlois a été interpellé mercredi dernier sur les réseaux sociaux en raison de son partenariat avec Credit Suisse, une banque clouée au pilori par les activistes climatiques pour ses investissements dans les énergies fossiles. Relayée notamment par Greta Thunberg, l'opération avait fait le buzz.

Le joueur de tennis a répondu samedi dans une déclaration envoyée à l'agence Reuters. "J'ai beaucoup de respect et d'admiration pour ces jeunes qui se mobilisent pour le climat. Je suis aussi reconnaissant envers ces jeunes activistes de nous obliger à examiner nos comportements", affirme-t-il.

Roger Federer assure "prendre très au sérieux les impacts et menaces du changement climatique, et d'autant plus que ma famille et moi arrivons en Australie où les feux de forêt ravagent le pays", relève le joueur, qui se prépare à disputer l'Open d'Australie à Melbourne.

Responsabilité

Roger Federer dit "apprécier" qu'on lui rappelle sa "responsabilité comme individu, athlète et entrepreneur". Et d'ajouter: "Je m'engage à utiliser ma position privilégiée pour dialoguer avec mes sponsors sur ces questions importantes."

Les douze membres de Lausanne Action Climat sont jugés au Tribunal de Renens pour avoir occupé les locaux de Credit Suisse en novembre 2018, déguisés en Roger Federer. Ils ont été condamnés par ordonnance pénale, avant de faire opposition.

Durant les audiences, mardi et mercredi à Renens, leurs treize avocats ont plaidé "l'état de nécessité licite." Le verdict sera rendu ce lundi à 16h00.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."