Bilan

Qui sont les 500 plus grands employeurs de Suisse romande en 2017?

Notre 3e enquête exclusive a sondé près d’un millier d’entreprises privées, canton par canton. Constat: le nombre d’employeurs de plus de 1000 collaborateurs a augmenté mais les effectifs totaux se resserrent.

Le champion des emplois romands est le groupe Migros: il compte 13 693 collaborateurs,dont certains travaillent chez Migrolino (photo), Micarna, Elsa-Mifroma, Globus ou Silhouette.

Crédits: Christina Beutler/Keystone

L’emploi recule dans beaucoup de secteurs

Unique enquête de ce type en Suisse romande, la vaste radiographie de l’emploi effectuée par Bilan est publiée pour la troisième fois. Depuis la dernière édition (au 1er septembre 2015), que constate-t-on? La majeure partie des secteurs n’ont pas créé de nouveaux emplois, à de rares exceptions (Pictet, Patek Philippe). C’est le cas de la finance qui ne cesse de voir ses emplois s’amenuiser, même si les chiffres semblent relativement stables pour certains.

Alors même que les banques ont massivement recruté pour répondre aux exigences de la Finma en matière de conformité (Compliance). Les activités où l’emploi semble progresser sont souvent celles qui proposent des temps partiels et des salaires nettement moins rémunérateurs que ceux de la finance. Il s’agit du facility management, du nettoyage ou encore de la sécurité (ISS, Securitas, Top Net, Dosim).

La progression des effectifs du groupe Migros est liée à l’intégration des emplois des industries Micarna, Elsa-Mifroma, mais aussi de Globus ou encore des fitness Silhouette. En effet, en mai dernier, la société zurichoise Activ Fitness (filiale de Migros Zurich) a repris Silhouette Wellness, qui compte 22 clubs de fitness Silhouette. Bref, le périmètre de consolidation n’est pas comparable et donne ainsi une image tronquée. En effet, en réalité, les effectifs des magasins Migros ont tendance à baisser (-4,5% sur Genève et -10,4% sur Vaud), tout comme ceux du groupe Coop (-1,3%) et de Manor (-1,4%). 

Autre acteur majeur en Suisse romande: le secteur horloger. Swatch Group s’est renforcé sur Bienne, une situation que notre recensement ne reflète pas car cette ville n’est pas située dans l’un des six cantons qualifiés de romands. Pour le surplus, ce groupe ne communique pas ses données cantonales. A l’inverse, Rolex n’a exceptionnellement pas créé de nouvelles places de travail (excepté à Bienne là aussi). Tandis que le groupe Richemont a vu sa progression s’inverser pour entamer une réorganisation (-10,7%), malgré l’inauguration de son campus de la haute horlogerie. Enfin, Patek Philippe semble continuer de résister aux crises, malgré le renforcement du franc suisse.

Enfin, du côté des banques, celles vivant essentiellement de la gestion de fortune continuent de réduire la voilure. C’est une fois de plus le cas des grands
établissements (UBS et Credit Suisse), mais aussi de BNP Paribas. A l’inverse, la Banque Cantonale Vaudoise (avec les effectifs de Piguet Galland) et le groupe Raiffeisen parviennent encore à créer des emplois.

Enquête de

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."