Bilan

Quels cantons romands sont les champions de l’emploi?

L’économie helvétique est en pleine forme: le nombre d’entreprises et d’emplois n’a jamais été aussi élevé. Fribourg, Genève et Vaud montent sur les premières marches du podium.

L'emploi a progressé dans la construction, sauf en Valais.

Crédits: Keystone

Il n'y a jamais eu autant d’entreprises et d’emplois en Suisse. Selon les derniers chiffres publiés récemment par l’Office fédéral de la statistique (OFS) pour l’année 2016, notre pays dispose de 602'000 entreprises et de 5,1 millions d’emplois. Un record historique! Avec neuf entreprises sur dix qui occupent moins de dix personnes, les petites structures dominent largement le paysage. Seul 2% des entreprises emploient plus de 50 collaborateurs.

Lire aussi: Les offres d'emploi publiées sur internet en hausse en août

Depuis plusieurs années, le nombre d’emplois calculé sur le lieu de travail augmente régulièrement. Entre 2011 et 2016, la hausse s’élève à +5,1 %. En Suisse romande, trois cantons font mieux que la moyenne nationale. Avec une progression de +7,5% en cinq ans, Fribourg figure sur la première marche du podium devant Vaud (+7,2%) et Genève (+5,5%). En revanche, la croissance de l’emploi dans les autres cantons est inférieure à la moyenne suisse: elle atteint +3,7% dans le Jura, +3,5% en Valais et +2,9% à Neuchâtel.

Situations contrastées dans l'industrie

Dans les deux régions romandes les plus peuplées, on constate une faible hausse de l’emploi dans le secteur secondaire (industrie): +1,6% à Genève et +1,4% dans le canton de Vaud. Dans les autres cantons, les résultats sont contrastés. Si Fribourg (+4,7%) et le Jura (+4,2%) parviennent à accroître leur nombre d’emplois, ce n’est pas le cas du Valais (-2,5%) et de Neuchâtel (-4,3%) qui en perdent.

Lire aussi: Le redressement de l'emploi se poursuit en Suisse

C’est le tertiaire (les services) qui a contribué dans tous les cantons romands à tirer l’emploi vers des niveaux records. Avec une hausse de +9,5%, Fribourg décroche la palme devant Vaud (+8,9%) et Neuchâtel (+7%). Puis suivent Genève (+6,1%), le Valais (+5,9%) et le Jura (+4,4%). 

Dans ce secteur d’activités et dans tous les cantons romands, la santé et l’enseignement figurent parmi les branches qui ont le plus accru leur nombre d’emplois. En revanche, les activités de services financiers (hors assurance et caisses de retraite) perdent des emplois à Genève (-7%) et dans le canton de Vaud (-6,3%).

Hausse dans la construction, sauf en Valais

Le boom démographique se reporte positivement sur la construction de bâtiment et le génie civil. A l’exception du Valais (-3,6%) touché par la lex Weber et le redimensionnement de ses zones à bâtir, tous les cantons romands enregistrent une hausse de l’emploi dans cette branche. Avec une augmentation de +16%, Fribourg devance Genève (+14%) et Vaud (+10,6%). 

En moyenne suisse, le secteur secondaire (-1,2%) perd des emplois entre 2011 et 2016 , la construction stagne (+0,8%) et le tertiaire s’envole (+7,5%). A noter que la statistique de l’OFS ne permet pas de comparer l’évolution de l’emploi calculé en équivalents temps plein (ETP) entre 2011 et 2016.

Lire aussi: Forte croissance des offres d’emploi, surtout en Suisse romande

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."