Bilan

Quand les consommateurs fixent le prix du lait

Plusieurs milliers d'internautes ont pu établir le cahier des charges d'une nouvelle marque de lait - et fixer son prix. Une expérience qui vise à bousculer la consommation traditionnelle.

Les internautes ont dû sélectionner plusieurs critères dans la fabrication du lait avant d’en établir le prix de vente. 

Crédits: DR

De la crise aigüe vécue par la paysannerie française vient de naître une initiative qui pourrait bien révolutionner le monde de la consommation.

Près de 7000 internautes ont créé le cahier des charges de la nouvelle marque de lait «C’est qui le patron?, - La marque des consommateurs» et fixé eux-mêmes le prix de la brique : 99 centimes d’euro. C’est au moins 20 centimes de plus que les autres litres de lait. Cette initiative a notamment été lancée par Nicolas Chabanne, fondateur du collectif «Les Gueules cassées» qui valorise les fruits et légumes hors norme à l’aspect non rutilant. Quelque 50 petits producteurs du département de l’Ain, réunis en coopérative, sont impliqués dans cette expérience unique au monde.

Etablir le prix de vente

Les internautes devaient sélectionner plusieurs critères dans la fabrication du lait avant d’en établir le prix de vente : un questionnaire à choix multiples à partir d’un prix plancher de 69 centimes le litre, chaque réponse faisant grimper le prix de quelques centimes. Parmi les options proposées, les consommateurs ont finalement choisi le meilleur pour l’agriculteur, le produit et l’environnement. Ils ont voté pour une rémunération permettant au producteur de se faire remplacer et de profiter de temps libre, une origine française du lait, une mise en pâturage de 3 à 6 mois par an, une alimentation des vaches sans OGM, des fourrages locaux à moins de 100 kilomètres, davantage de luzerne et de trèfles pour favoriser les acides gras oméga 3 dans le lait et un emballage sous la forme de brique avec un bouchon. Des conditions alliant équité et respect de l’environnement.

Le producteur reçoit 390 euros par 1000 litres de lait, ou 39 centimes la brique. Pour mémoire, l’accord obtenu fin août dernier par les agriculteurs avec le groupe Lactalis, au terme d’un bras de fer et de puissantes manifestations, fixait le prix du lait à 29 centimes en moyenne pour 2016. Avant cet accord, le premier groupe laitier et fromager mondial achetait la brique encore quelque 2 centimes moins cher.

Dans les magasins Carrefour

Dès le 2 novembre, «C’est qui le patron ? – La marque des consommateurs» sera vendue dans la totalité des 5200 magasins du groupe Carrefour. Le numéro un européen de la grande distribution se refait en passant une meilleure image auprès des paysans français tout en donnant à sa clientèle le message d’un commerçant responsable. Désormais, chaque client peut se faire une idée précise sur les conditions de fabrication du lait qu’il achète.

Quant aux paysans concernés, ils peuvent enfin voir l’avenir avec plus de sérénité. A l’image de Denis Bazonnard, suivi par France 2. Sur le point de déposer son bilan après 20 ans d’exploitation et une montagne de 50.000 euros de dettes accumulées à cause d’un prix d’achat trop bas, il peut désormais multiplier ses revenus par deux. Pour satisfaire aux nouvelles exigences de sa production, il a augmenté la superficie de son pré de 4 hectares pour que ses vaches puissent passer la moitié de l’année au pré.

L’expérience ne va pas s’arrêter là. Après le lait, le jus de pomme et les pizzas sont dans le collimateur des initiateurs, bien décidés à faire de nous des consomm’acteurs.

 

 

 

 

 

 

Philippe Le

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."