Bilan

Qantas va supprimer 1000 emplois

Le transporteur aérien australien Qantas a annoncé jeudi la suppression d'un millier d'emplois.
Un avion de Qantas.
Qantas va biffer 1000 emplois. Il a expliqué qu'il était confronté à un «immense» défi, alors que les pertes semestrielles du groupe s'élevaient à 300 millions de dollars australiens (244 millions de francs).

La situation s'est détériorée «de manière notable» et la compagnie fait face à «des circonstances extraordinaires», dont des coûts de carburant record, une devise élevée et une concurrence féroce de la part de transporteurs étrangers qui bénéficient du soutien de leur pays, a déclaré le PDG, Alan Joyce.

L'action a chuté de 17% à 99,5 cents australiens après cet avertissement sur résultat, qui intervient quelques mois après un retour à un modeste bénéfice annuel (5 millions AUD).

«Les défis auxquels nous faisons face sont immenses», a souligné Alan Joyce. «Depuis la crise financière mondiale, Qantas est confronté à un environnement opérationnel profondément difficile, avec notamment un dollar australien fort et des coûts de carburant record, qui ont augmenté les coûts totaux de la compagnie, déjà élevés», a-t-il ajouté.

«Le marché international australien est le plus difficile au monde», a-t-il affirmé.

Le groupe aérien prévoit une perte avant impôts comprise entre 250 et 300 millions AUD sur le premier semestre de l'exercice budgétaire en cours, soit la période allant de juillet à décembre 2013. Les taux de remplissage des avions passagers ont reculé significativement en novembre, et la part de marché de Qantas a reculé en raison de la concurrence.

Les coûts de carburant ont atteint 2,27 milliards AUD sur le premier semestre, soit 88 millions AUD de plus que lors de la même période l'an dernier.

Des mesures «urgentes» sont nécessaires pour garantir la rentabilité du groupe, selon son PDG. Ces mesures comprennent la réduction des effectifs d'«au moins 1000 emplois», une baisse de son salaire et de celui des membres du conseil de direction, un gel des salaires et des bonus en général et la révision des dépenses encourues avec les principaux fournisseurs, a-t-il souligné.
Myriam Amara

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Globus à la baisse en 2012
Mario Monti ouvrira la grand-messe davosienne

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."