Bilan

Première traversée historique du Gothard

Le tunnel de base du Gothard a été franchi pour la première fois en service normal tôt dimanche matin. Pour cette première, les CFF ont utilisé un train deux fois plus long que la normale.

De nombreux invités étaient présents, sous les couleurs des drapeaux uranais, tessinois et suisse.

Crédits: Keystone

Le tunnel de base du Gothard a été franchi pour la première fois en service normal tôt dimanche matin. "C'est Noël", s'est exclamé le directeur des CFF Andreas Meyer à son arrivée à Lugano dans le premier train voyageurs parti de Zurich selon le nouvel horaire.

Andreas Meyer y avait pris place avec de nombreuses personnalités, des ministres cantonaux, des parlementaires fédéraux, des employés de l'administration fédérale et bien sûr des voyageurs. Pour cette première, les CFF ont mis en service un train deux fois plus long que la normale.

A l'heure

Le convoi est parti à 06h09 de Zurich. Il est arrivé à l'heure à Lugano à 08h17, a constaté l'ats, après un arrêt à Bellinzone. Le trajet dure désormais une demi-heure de moins et passe par la vedette du jour: le tunnel de base du Gothard, le plus long tunnel ferroviaire du monde avec ses 57 kilomètres.

Le patron des CFF en personne a fait l'annonce par haut-parleurs aux passagers de cette traversée historique: "N'oubliez pas que nous arrivons bientôt au Tessin". Il ne reste pas beaucoup de temps pour le petit déjeuner, a averti Andreas Meyer.

"C'est Noël", s'est-il exclamé après la première traversée régulière du tunnel. Il s'est dit heureux que l'exploitation de la galerie ferroviaire commence enfin.

Pour la directrice du trafic voyageurs Jeannine Pilloud, la journée est également spéciale - et un peu tendue en raison du changement d'horaire. "C'est comme dans une pièce de théâtre. On la répète souvent, mais on ne voit que le jour J si tout joue", a-t-elle illustré.

Ferveur au Tessin

Le président du gouvernement tessinois, Paolo Beltraminelli, a accueilli les deux premiers convois dans une gare de Lugano entièrement rénovée. Le funiculaire, aussi remis à neuf, a repris du service pour l'occasion.

L'arrivée d'un train voyageurs au départ de Zurich et d'un train de marchandises parti de Bâle, chargé de Leckerlis et reparti avec des panettones tessinois, a suscité une certaine ferveur au Tessin. De nombreux invités étaient présents, sous les couleurs des drapeaux uranais, tessinois et suisse.

Peu avant midi, le train a repris la direction de Bâle. Et trois heures plus tard, les panettones ont pu être distribués aux clients à la gare de Bâle.

Mythique gothard

Le mythe du Gothard a été évoqué dans les discours officiels: il a fallu des générations et l'ensemble du peuple suisse pour exploiter la nouvelle ligne telle qu'elle est aujourd'hui, a souligné Andreas Meyer.

Le tunnel est une merveille technique, a renchéri Peter Füglistaler, directeur de l'Office fédéral des transports. Selon lui, l'ouvrage est le symbole du succès de la politique des transports en Suisse, où le transfert de la route au rail gagne chaque année en importance.

"Le Tessin est désormais plus proche du reste de la Suisse", s'est réjoui le conseiller d'Etat Paolo Beltraminelli. En tant que Tessinois, il se doit de remercier le peuple suisse d'avoir rendu possible la construction du tunnel, qui ouvre un nouveau chapitre pour son canton, a-t-il conclu.

En panne dans le tunnel

Un train marchandises est resté bloqué dans le tunnel l'après-midi, en direction nord, à cause d'une panne de locomotive. Les trains voyageurs ont pu circuler dans les deux sens, mais ont pris du retard. Un seul train a dû emprunter l'ancien tunnel. Le dérangement a duré environ deux heures.

Dans le reste de la Suisse, le nouvel horaire n'a entraîné que des changements mineurs. Aucun incident ou retard n'a été signalé, a indiqué une porte-parole des CFF. Mais le vrai test aura lieu lundi matin, quand des milliers de pendulaires prennent le train pour aller au travail.

Avec le changement d'horaire s'ensuit la sempiternelle hausse des prix. Les abonnements généraux pour adulte deuxième classe coûtent plus cher (+5,6%) ainsi que le prix des billets unitaires (+ 2,5%). Les demi-tarifs comme les AG pour les jeunes et les familles sont eux épargnés.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."