Bilan

Plus d'un milliard de francs gelés dans l'affaire Petrobras

Dans le cadre de l'affaire Petrobras, le MPC a gelé des valeurs patrimoniales pour plus de 1 milliard de francs. L'équivalent de 200 millions de francs a déjà été rendu aux autorités brésiliennes.

Le MPC a par ailleurs souligné son souci de voir la Suisse restituer les actifs séquestrés à leurs véritables propriétaires.

Crédits: keystone

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a été fortement sollicité en 2017. Les complexes procéduraux importants tels que le cas Petrobras/Odebrecht ou des affaires similaires se sont soldés par une charge de travail croissante dans le domaine de l'entraide judiciaire, indique le MPC dans son rapport de gestion publié vendredi. Dans le cadre de cette affaire, il a confirmé la mise sous séquestre de valeurs patrimoniales pour plus de 1 milliard de francs.

Le MPC a par ailleurs souligné son souci de voir la Suisse restituer les actifs séquestrés à leurs véritables propriétaires. Et d'ajouter qu'à ce jour, l'équivalent de plus de 200 millions de francs a déjà été rendu aux autorités brésiliennes dans le cadre de l'affaire Petrobras/Odebrecht.

Les services du procureur de la Confédération ont ouvert plus de 100 procédures pénales en lien avec la firme brésilienne, dont une à l'encontre d'une banque suisse, dont le nom n'a pas été divulgué. "D'autres établissements helvétiques pourraient être concernés", a indiqué le patron du MPC Michael Lauber en conférence de presse.

Il s'agit d'observer une procédure minutieuse, a-t-il ajouté, rappelant que "les banques ont d'excellents avocats et il ne faudrait pas échouer pour des questions formelles".

En décembre dernier, l'ex-procureur Stefan Lenz, chargé du dossier jusqu'à sa démission avec fracas en octobre 2016, avait dénoncé dans les colonnes de la Folha de São Paulo le manque de ressources du MPC pour lutter efficacement contre des cas complexes de criminalité transfrontalière.

Nouvelle enquête contre Valcke

Au cours de l'année écoulée, le MPC a ouvert 237 nouvelles enquêtes pénales, contre 190 en 2016. Sur les 478 encore ouvertes au 31 décembre 2017 (8% de plus qu'à fin 2016), un peu plus de la moitié (243) concernait des affaires de blanchiment d'argent, 65 des cas de corruption internationale et 96 la criminalité économique en général.

Dans le cadre d'un autre complexe de procédures en lien avec le football mondial, le MPC a ouvert une nouvelle enquête à l'encontre de l'ex-secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke, entre autres pour soupçon de corruption privée. Un ancien collaborateur d'une banque suisse a par ailleurs été condamné par ordonnance pénale pour faux dans les titres et violation de l'obligation de communiquer.

Ce dernier a obtenu de manière criminelle des versements à hauteur de 650'000 dollars, qui ont été confisqués en faveur de la Caisse fédérale, précise l'autorité fédérale.

Dans un communiqué, le MPC met en avant le nombre croissant de procédures complexes "avec des implications internationales toujours plus importantes". Afin de maîtriser ce type d'enquêtes, des équipes transdisciplinaires ont été engagées. Le parquet fédéral a également renforcé ses compétences dans le domaine de la lutte contre la cybercriminalité.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."