Bilan

Peu de mouvement sur le front de l'emploi au premier trimestre

En Suisse, les anticipations d'embauche dans l'industrie, l'hôtellerie et la restauration ainsi que dans les banques et les assurances sont clairement négatives, selon le KOF.

Le KOF, qui a sondé plus de 4500 entreprises, a souligné que les "perspectives d'emploi sont négatives dans la plupart des secteurs".

Crédits: Keystone

Les perspectives d'emploi en Suisse sont restées moroses en Suisse au premier trimestre de l'année en cours, selon l'indicateur publié lundi par le centre d'études conjoncturelles KOF. Les anticipations d'embauche sont négatives dans la plupart des secteurs.

L'indicateur KOF de l'emploi s'est fixé à -2,1 points, après -3,1 points (chiffre révisé) au quatrième trimestre 2016, a indiqué l'institut dans un communiqué. Depuis deux ans, l'indicateur est en territoire négatif, ce qui signifie que les entreprises comptant supprimer des postes sont plus nombreuses que celles souhaitant en créer.

Le KOF, qui a sondé plus de 4500 entreprises, a souligné que les "perspectives d'emploi sont négatives dans la plupart des secteurs", les seuls espoirs se concentrant dans les domaines du transport, de la santé et du social.

Les anticipations d'embauche dans l'industrie, l'hôtellerie et la restauration ainsi que dans les banques et les assurances sont clairement négatives.

De con côté, le commerce de détail et de gros ne semble pas encore avoir digéré le choc du franc. Depuis janvier 2015, la pression sur les prix et la forte concurrence découragent les entreprises à créer de nouveaux postes, même si la situation économique s'est améliorée dans ce secteur au cours des derniers mois.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."