Bilan

Période maussade pour Von Roll

L'année 2018 a été plutôt décevante pour le fournisseur de l'industrie Von Roll. Le chiffre d'affaire ayant reculé, l'entreprise s'attend tout de même à une reprise des ventes à moyens terme.

Von Roll enregistre des résultats contrastés pour l'année 2018. La faute à des «effets exceptionnels».

Crédits: Keystone

Le fournisseur de l'industrie Von Roll a enregistré des résultats contrastés en 2018. Le chiffre d'affaire et ses entrées de commandes se sont rétractés, tout comme son résultat d'exploitation, à cause «d'effets exceptionnels». Mais ses liquidités se sont améliorées, selon le communiqué diffusé mercredi. L'entreprise s'attend à une reprise des ventes à moyen terme.

Le chiffre d'affaires a reculé de 3,3% à 321,4 millions de francs l'an dernier «en raison de la cession d'activités déficitaires et de charges spéciales non-récurrentes». Les entrées de commandes ont diminué de 0,1% à 335,9 millions. L'essentiel des revenus provenaient de la branche Insulation, qui a très légèrement progressé (+0,4% à 229,6 millions). «Toutes les gammes de produits ont été affectées par une demande plus faible de gros générateurs, mais elle a pu être compensée par ceux de plus petite taille et les mobiles».


La branche Composites a elle subi une perte de 11,4% à 91,7 millions en 2018. L'une des raisons est la vente du site de Luhe en Chine, où étaient fabriqués des produits à faible marge pour l'industrie des biens de consommation. Le transfert de la production depuis la France vers l'Allemagne et le Royaume-Uni a aussi pesé. «En Amérique du Nord, l'évolution des ventes a été impactée par le transfert de la production de New Haven à Schenectady et la mise en place de nouvelles installations de productions». En revanche, cette branche a connu «une croissance à deux chiffres en Asie».

La perte nette a doublé 

Le résultat d'exploitation (Ebit) a également baissé (-2,6%), à 4,4 millions de francs. Il a notamment été affecté par les coûts de restructuration des sites de Delle en France. La perte nette a quasiment doublé, à 10,7 millions, «fortement impactée par des charges exceptionnelles et des charges d'intérêts sur des obligations convertibles». Elles seront complètement éliminées en 2019 suite à leur conversion, selon l'entreprise.

Dans le même temps, le conglomérat soleurois a vu ses liquidités opérationnelles quadrupler, s'élevant à 21,2 millions. Le ratio de fonds propres s'est aussi amélioré, passant à 66,5%, contre 28,2% l'année précédente. «Nous sommes une nouvelle fois un partenaire financièrement solide pour nos clients», indique le président Peter Kalantzis et le directeur général Christian Hennerkes, cités dans le rapport annuel. Le nombre d'employés a été réduit de 17,7% à 1264 personnes. 

Le groupe compte huit sites en Europe, quatre en Asie, trois en Amérique du Sud et deux en Amérique du Nord. La société n'a pas donné d'indications concrètes concernant les perspectives 2019. Tout juste indique-t-elle qu'elle a «confiance dans le succès du processus de transformation engagé dans le but de transférer les activités et le portefeuille de produits vers de nouvelles applications et des marchés en croissance.» Toutefois, Von Roll doit prendre en compte le fait «qu'une croissance significative des ventes n'est attendue qu'à moyen terme». L'entreprise va notamment se concentrer sur les «options pour une croissance non organique».

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Economie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."