Bilan

Parahôtellerie: la Suisse comble son retard

Pour la première fois depuis 2003, l’Office fédéral de la statistique publiera en juillet des chiffres sur la fréquentation des logements de vacances.

Seules les nuitées dans les campings et les auberges de jeunesse étaient recensées. 

Crédits: Keystone

La statistique de la parahôtellerie helvétique renaît de ses cendres. Elle sera publiée pour la première fois en juillet prochain depuis 2003. Elle avait alors été abandonnée pour des raisons budgétaires.

Lire aussi: L'hôtellerie suisse enregistre des nuitées en hausse de 5,7% 

Depuis, seules les nuitées dans les campings et les auberges de jeunesse avaient été recensées à la grande déception des acteurs de la branche et du tourisme car la connaissance de la fréquentation des locations de vacances est indispensable pour mener des actions de marketing auprès de la clientèle.

«Les résultats de l’enquête menée par l’Office fédéral de la statistique seront publiés chaque trimestre sur le base d’un échantillon représentatif», explique Marc Gindraux, responsable de la division Territoire et Environnement. Ils permettront de connaître la fréquentation de l'hébergement collectif et des logements de vacances exploités commercialement.

 

Airbnb pas inclus

En revanche, les locations de chambres par des ménages privés par l’intermédiaire d’Airbnb n’entrent pas dans cette classification. Les données de l’enquête seront diffusées au niveau de la Suisse et des grandes régions. Par exemple la région lémanique pour les cantons de Genève, de Vaud et du Valais. "L’échantillon prévu ne permet toutefois pas d’extraire des résultats pour tous les cantons. Ces derniers ont la possibilité d’élargir l’échantillon s’il le désire",  souligne Marc Gindraux.

Depuis 2003, la Suisse ne pouvait plus comparer les résultats de la branche avec ceux obtenus par ses concurrents européens. Désormais, ce vide statistique est comblé. 

Chez Suisse Tourisme, on se réjouit de cette publication. «Les seules nuitées hôtelières n'étaient pas suffisantes pour avoir une vue complète du marché, en particulier pour ce qui concerne les clients suisses et européens qui représentent la majorité des touristes séjournant dans notre pays», explique sa porte-parole Véronique Kanel.

 

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."