Bilan

P&G fait profiter les start-up de son vécu dans l'innovation

En créant sa P&G Academy, le géant mondial Procter & Gamble propose aux start-up suisses de les faire profiter de plus d'un siècle et demi d'innovation, à travers le business coaching. La première édition qui s'est tenue mardi 20 septembre à Genève a aussi permis de donner le coup d'envoi du Baby Entrepreneurs Challenge avec Bilan.

Une centaine de jeunes entrepreneurs ont profité mardi des conseils prodigués par les conseillers et chefs d'entreprises sélectionnés par P&G.

Crédits: Image: P&G

Depuis 1837, Procter & Gamble est passé du statut d'entreprise naissante associant les talents de William Procter et James Gamble au rang de géant mondial des biens de consommation courante. L'un des piliers de cette croissance phénoménale n'est autre que l'innovation, qui a permis aux différentes marques du groupe de se distinguer sans cesse de la concurrence aux yeux des clients.

Lire aussi: Face au dollar fort, Procter & Gamble taille dans ses coûts

En 2016, cette préoccupation est toujours au coeur de la stratégie de P&G. Mais la multinationale a bien intégré les mécanismes actuels de l'innovation et le concept de partage d'expérience, de la diffusion vers les nouveaux acteurs que sont les start-up. Et ce sont justement ces start-up qui sont au coeur de la P&G Academy, la nouvelle initiative proposée par le groupe à Genève à destination des nouveaux entrepreneurs du tissu économique régional.

Une stratégie déployée depuis dix ans

Pas une initiative isolée pour Procter & Gamble mais une nouvelle pièce d'une stratégie mise en place depuis une décennie déjà notamment via des partenariats noués avec les hautes écoles, les universités, l’association GENILEM ou encore la fondation Nomads. Avec la P&G Academy, le groupe dégaine une nouvelle carte, sous forme d'ateliers menés avec des coachs maison, des entrepreneurs ayant déjà mené vers le succès leurs start-up ou des experts. «Stimuler l’innovation, l’esprit entrepreneurial et les jeunes talents, non seulement nous y croyons mais cela fait partie intégrante de notre culture d’entreprise» explique Sophie Blum, vice-présidente marketing de P&G Europe. «La P&G Academy est une démonstration supplémentaire de notre volonté de rassembler, d’échanger, d’aller plus loin ensemble. Genève et la région possèdent tous les atouts  pour devenir un hub d’innovation au même titre que Londres, Tel Aviv ou la Silicon Valley. Genève doit oser se positionner comme un acteur mondial».

Lire aussi: Procter & Gamble résiste malgré le dollar fort

Ce mardi 20 septembre, ce sont donc une centaine de jeunes entrepreneurs qui ont pu prendre part à la première édition de l'événement, assistant à des présentations et prenant part à des ateliers, avant de se lancer dans des échanges informels afin de renforcer et d'étendre leur réseau. Et parfois puiser dans des univers a priori lointains, comme Phil Jackson, ce coach de basket-ball qui a remporté onze titres en NBA avec les Los Angeles Lakers et les Chicago Bulls, que cite David Sadigh, fondateur et CEO de Digital Luxury Group, qui a salué l'initiative de cette journée.

Le Baby Entrepreneurs Challenge 2017 lancé

Présent sur place pour soutenir l'initiative et encourager les créateurs de start-up, Pierre Maudet, conseiller d’Etat genevois chargé du département de la sécurité et de l’économie, a salué la naissance de la P&G Academy, y voyant une synergie des forces du tissu économique locale: «L’union des forces est déterminante dans les défis liés à l’innovation. La création de valeur passe par les partenariats. A cet égard, P&G est un acteur engagé et intégré dans notre écosystème qui se nourrit également de mise en perspective globale. La création de synergies entre acteurs régionaux et internationaux est l’un des piliers de la stratégie économique cantonale 2030».

A l'occasion de cette première, P&G a aussi annoncé le lancement du Baby Entrepreneurs Challenge 2017. Le groupe s'associe à Bilan pour soutenir les plus jeunes des start-upers, ces entrepreneurs de moins de 25 ans qui se lancent dans l'aventure de la création d'une société. D'ici le mois de mars 2017, le public pourra visionner 20 projets développés par de très jeunes créateurs basés en Suisse et voter pour leur préféré. Le lauréat partira avec P&G à Tel Aviv, haut lieu de l'innovation, pour s'imprégner de la mentalité qui y règne et apprendre des professionnels qui y font vivre la nouvelle économie.

Lire aussi: Procter & Gamble vend sa division Beauté basée à Genève pour 12,5 milliards

 

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."