Bilan

Nouvelles vocations pour les églises délaissées

Désaffection des fidèles ou remplacement d'anciens lieux de culte par des sanctuaires plus modernes: certaines églises échappent à la destruction en étant transformées en appartements, bars, restaurants, discothèques...
  • A l'instar de cette église de Malines désacralisée et transformée en hôtel, de nombreux édifices cultuels ont été transformées ces dernières années.

    Crédits: Image: AFP
  • C'est l'ancienne église d'un ordre monastique ainsi que le cloître attenant qui ont été transformés en hôtel.

    Crédits: Image: AFP
  • Plusieurs mois de travaux ont été nécessaires pour transformer le lieu de culte en hôtel.

    Crédits: Image: AFP
  • En Angleterre, Rachel Chudley a racheté une église de l'Est de Londres pour la transformer et en faire sa maison.

    Crédits: Image: AFP
  • Tous les espaces et volumes de l'église ont été mis à profit pour aménager un vrai lieu de vie, comme ici le living-room.

    Crédits: Image: AFP
  • Dans le Nord de Londres, c'est une ancienne église presbytérienne qui a été transformée en pub.

    Crédits: Image: AFP
  • Le pub O'Neills a donc pris ses quartiers dans cet ancien lieu de culte néo-gothique.

    Crédits: Image: AFP
  • Dans ce quartier de Muswel Hill, là où s'élevaient avant les cantiques s'entend désormais le bruit des pintes de bières qui s'entrechoquent.

    Crédits: Image: AFP
  • En France aussi, un lieu de culte est devenu bar: à Chamaloc, dans la Drôme, l'église du village est devenue le bar Tourron.

    Crédits: Image: DR
  • Les clients remplacent les fidèles dans la nef de l'ancienne église aux portes de la Provence.

    Crédits: Image: DR
  • En France toujours, à Strasbourg, c'est un restaurant qui a pris (partiellement) ses aises dans une ancienne chapelle et tire même son nom de l'ancienne vocation des lieux: Au Renard Prêchant.

    Crédits: Image: Le Renard Prêchant
  • A la nuit tombée, le restaurant strasbourgeois dévoile sa double identité, avec une maison à colombage et l'ancienne chapelle de la Renaissance.

    Crédits: Image: Au Renard Prêchant
  • En Suisse aussi, certaines églises ont une seconde vie: l'Elisabethenkirche de Bâle a failli être démolie voici 25 ans; la mobilisation populaire l'a sauvée mais elle a été transformée en église ouverte et le lieu accueille un grand nombre de manifestations très diverses, sans qu'elle ait été désacralisée.

    Crédits: Image: Keystone
  • Depuis qu'elle est devenue église ouverte (Offene Kirche), l'Elisabethenkirche de Bâle accueille toutes sortes d'événements, des fêtes privées aux défilés de mode en passant par les célébrations gays et lesbiennes ou (comme ici) par les messes pour les animaux de compagnie.

    Crédits: Image: Keystone
  • Sous la plus haute voûte néo-gothique de Suisse se tiennent aussi des soirées disco très régulièrement.

    Crédits: Image: Oldies but Goldies

Même si l'arrivée du pape François a redonné un nouveau souffle à l'Eglise catholique romaine, la tendance de fond est indéniable: depuis le milieu du XXe siècle, les églises catholiques, réformées et les temples d'Europe occidentale sont moins fréquentés par les fidèles. Recul de la pratique religieuse, crise des vocations (et donc paroisses regroupées), appauvrissement des communautés: les rentrées sont toujours moins importantes alors que les dépenses (éclairage, chauffage, entretien, sécurité) qui augmentent au gré des attentes du public et des normes de plus en plus sévères.

Pour équilibrer les comptes des communautés religieuses, certains édifices sont vendus ou réaffectés. Que le projet émane des autorités ou que l'Eglise vende purement et simplement le bâtiment à un promoteur ou un investisseur. Généralement, le lieu de culte est désacralisé avant sa réaffectation, les éventuelles reliques déplacées et une cérémonie a lieu pour ôter toute dimension sacrée au sanctuaire.

Potentiels en volumes, lumières, ambiances

Certes, cela ne rassure pas tous les croyants, dont certains ont des scrupules à habiter, loger temporairement, dîner ou boire un verre dans un lieu qui a servi à vénérer le Très-Haut. Mais pour les investisseurs, ces lieux représentent des potentiels extraordinaires: ambiances, lumières, volumes,... Sans même tenir compte des arguments mystiques développés par certains pour justifier leur choix de se réapproprier un tel bâtiment.

Si la vocation la plus courante est de faire de ces lieux de culte des lieux toujours destinés à l'accueil du public, mais dans un sens plus commercial (bars à Londres et dans la Drôme, restaurant à Strasbourg, hôtel à Malines), certains n'ont pas hésité à élire domicile personnellement dans la "maison de Dieu" comme à Londres. Enfin, à Bâle, une église s'est ouverte à d'autres célébrations que les messes et cultes et accueille des événements privés ou des soirées disco.


Réhabilitation du patrimoine religieux par Coeur-et-Esprit

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."