Bilan

Nouvelles empoignades en vue sur l'initiative contre l'immigration

Les deux Chambres ne veulent pas mettre en danger les relations bilatérales avec l'UE en enfreignant l'accord sur la libre circulation des personnes.

Au grand dam de l'UDC, les deux Chambres ne veulent instaurer ni plafonds, ni contingents annuels pour les Européens.

Crédits: Keystone

L'application de l'initiative de l'UDC contre l'immigration de masse devrait une nouvelle fois échauffer les esprits du National ce lundi après-midi. La droite est bien partie pour se déchirer sur la préférence à l'embauche de chômeurs de Suisse.

Au grand dam de l'UDC, les deux Chambres ne veulent instaurer ni plafonds, ni contingents annuels pour les Européens. Pas question de mettre en danger les relations bilatérales avec l'UE en enfreignant l'accord sur la libre circulation des personnes.

La majorité veut limiter l'immigration en privilégiant la main d'oeuvre résidente, mais le National risque d'édulcorer la potion du Conseil des Etats. En plus de communiquer leurs postes vacants aux services de l'emploi, certains patrons devraient être obligés de convoquer des chômeurs inscrits et justifier leur éventuel refus avant d'aller recruter à l'étranger, sous peine d'amende.

Les milieux économiques et une bonne partie de la droite craignent un excès de bureaucratie. L'obligation de justification devrait faire les frais de cette inquiétude. Mais une alliance UDC-PDC pourrait pousser le sabotage plus loin en ouvrant une possibilité pour le Parlement de prendre des mesures non compatibles avec l'accord de libre circulation. Le suspense va continuer.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."