Bilan

Nouvelle dégradation des perspectives pour l'économie suisse

Les perspectives se sont dégradées pour la deuxième fois de suite en novembre pour l'économie helvétique. Après les signaux de redressement observés en été, le baromètre conjoncturel établi par le centre d'études économiques KOF publié lundi s'est inscrit à 103,5 points, en recul de 2,8 points par rapport à celui d'octobre.

Le recul est à mettre sur le compte en premier lieu des indicateurs liés à l'activité manufacturière et à la consommation des ménages.

Crédits: Keystone

Le recul est à mettre sur le compte en premier lieu des indicateurs liés à l'activité manufacturière et à la consommation des ménages, soulignent les experts de l'Ecole polytechniques fédérale de Zurich (EPFZ) dans leur relevé mensuel. Ceux liés aux secteurs de la restauration, de la construction et des services financiers en revanche sont restés stables.

Dans le secteur manufacturier, la tendance négative s'illustre par l'évolution des entrées de commandes, des recettes ainsi que de l'évaluation de la production et de la marche des affaires. Au contraire, les indicateurs partiels reflétant les perspectives d'exportation affichent un tendance légèrement positive, relève le KOF.

Les différents segments ont évolué ordre dispersé. Alors que l'industrie métallurgique, des secteurs du papier et de l'imprimerie, de la construction mécanique et automobile présentent des signaux négatifs, ceux de l'industrie électrique et électronique offrent une vision plus optimiste.

Les indicateurs pour les autres secteurs - industrie textile, chimique, pharmaceutique, plastique, aliments et boissons - sont quant à eux demeurés stables pendant le mois sous revue.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."