Bilan

Urbanisme: Morges franchit une étape pour son quartier gare-sud

Le nouveau quartier Morges gare-sud sort de terre. La Municipalité vaudoise et le maître d’ouvrage ont posé la première pierre ce mercredi 5 juin.

Quinze mois jour pour jour après le lancement de ses travaux, le vaste projet immobilier îlot sud vient de franchir une étape importante dans le développement du centre-ville de Morges.

Crédits: DR

Pour les futurs locataires de l’îlot sud à Morges, il faudra encore patienter: leur entrée dans les logements ne se fera qu’à l’été 2021. Mais c’était déjà la fête le 5 juin à l’heure du déjeuner dans les sous-sols du futur complexe. La Municipalité de Morges, représentée par son syndic Vincent Jaques, et le maître d’ouvrage, le fonds immobilier SIMA de l’UBS (représenté par Daniel Brüllmann) ont déposé une «capsule temporelle» (contenant un jeu de plans du projet, un journal du jour, une bouteille de vin de Morges et une photo prise sur le vif) dans la dalle de béton du troisième sous-sol du futur quartier.

Le futur quartier Morges gare-sud comprend deux chantiers en cours: d’une part le Quartier des halles (en remplacement des anciennes halles CFF) qui est réalisé par CFF Immobilier, la Ville de Morges et la Coopérative Cité Derrière) via l’entreprise totale HRS et le bureau d’architectes Aeby Perneger & Associés et qui représente notamment 234 logements; d’autre part l’îlot sud qui, quant à lui, prévoit 162 nouveaux appartements. Ainsi, on parle de l’arrivée d’ici environ deux ans de 1000 habitants supplémentaires avec la valorisation de ces différentes parcelles. Rappelons qu’à fin décembre 2018, Morges recensait 15'725 habitants.

Mobilités douces favorisées

Issu d’un concours d’architecture remporté en 2015 par l’association entre les bureaux Fehlmann Architectes et Magizan Architecture et Urbanisme, le projet îlot sud ne prévoit pas que du logement. Les rez-de-chaussée seront logiquement dédiés à des commerces. Sur le parvis donnant sur la place de la gare, il y aura ainsi des terrasses où le quidam pourra venir se désaltérer. En outre, il y aura environ 3800 m2 de bureaux, de quoi améliorer sensiblement les recettes fiscales communales. Comme l’a rappelé le syndic de Morges, «l’arrivée de 1000 habitants supplémentaires ne s’improvise pas. C’est une chance pour notre ville, même si elle est déjà parmi les plus denses du canton de Vaud».

La mobilité douce sera favorisée puisque 350 places de vélos couvertes et non couvertes seront installées, de même qu’un système d’ouvertures de porte automatisées et d’accès de plain-pied. La cour sera bien ensoleillée, puisque la façade coté lac n’aura que trois étages hors sol. De quoi permettre aussi de disposer d’un certain nombre d’îlots de verdure à cet emplacement. Enfin, précisons que l’eau du lac sera utilisée comme source de chauffage, d’eau chaude sanitaire et de rafraîchissement de température.

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."