Bilan

Notre-Dame: la somme récoltée doit bénéficier à d'autres cathédrales

Le montant total des travaux ne dépasserait pas 600 à 700 millions d'euros selon diverses estimations. Or les dons approcheraient le milliard d'euros: dons de grands mécènes, d'Etats, et d'un nombre considérable de particuliers.

Le gouvernement insiste pour que ces sommes soient dépensées intégralement pour le monument pour lequel elles ont été offertes, et non versées au bénéfice d'autres bâtiments.

Crédits: AFP

L'énorme somme récoltée pour Notre-Dame de Paris doit bénéficier aussi à d'autres cathédrales qui ont besoin de restaurations urgentes, a estimé l'expert Alexandre Gady dans un entretien à l'AFP, appelant les députés à amender le projet de loi en ce sens.

"La loi n'étant pas encore votée, on peut peut-être encore améliorer les choses", a souhaité le président de Sites et Monuments, association très active dans la protection du patrimoine.

Le texte, intitulé "Restauration et conservation de la cathédrale de Notre-Dame de Paris", doit être débattu au Palais Bourbon vendredi. Il propose une souscription nationale, des avantages fiscaux pour les donateurs et un comité de contrôle pour "le bon emploi des fonds". 

Le montant total des travaux ne dépasserait pas 600 à 700 millions d'euros selon diverses estimations. Or les dons approcheraient le milliard d'euros: dons de grands mécènes, d'Etats, et d'un nombre considérable de particuliers.

Eglises en péril

Le gouvernement insiste pour que ces sommes soient dépensées intégralement pour le monument pour lequel elles ont été offertes, et non versées au bénéfice d'autres bâtiments.

M. Gady, historien de l'architecture, admet qu'il n'est pas possible de faire bénéficier de ces fonds des milliers de communes qui en auraient besoin pour restaurer leurs églises en péril, dans la mesure où il s'agit d'"un appel de l'Etat" et qu'"une défiscalisation lui est jointe".

"J'ai donc proposé de faire un fonds de dotation pour les cathédrales, car beaucoup des 86 cathédrales (en dehors de Notre-Dame) qui sont propriétés de l'Etat ont besoin d'argent", a-t-il souligné.

Une telle modification du projet du gouvernement serait "cohérente" avec la défiscalisation proposée, puisqu'elle concernerait "la même typologie d'édifices", a-t-il insisté.

Il a cité les incohérences de certains dons faits sous le coup de "l'émotion". Ainsi le maire de Rodez, Christian Teyssèdre, "n'arrive pas à restaurer sa cathédrale propriété de l'Etat, qui est dans un état effroyable, et le Conseil régional vient d'envoyer de l'argent à Notre-Dame. Vous avez une collectivité locale qui a des problèmes et qui envoie de l'argent à Paris qui est richissime", s'est ému M. Gady.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."