Bilan

Noël tout sauf joyeux pour les détaillants tessinois

Le commerce de détail au sud des Alpes a souffert en décembre du tourisme d'achat en Italie et des ventes en ligne.

Les facteurs à la base de cet accès de faiblesse sont toujours les mêmes: franc fort, crise du tourisme, mais aussi le commerce en ligne.

Crédits: Keystone

Le commerce de détail au sud des Alpes n'a pas connu le sursaut attendu des ventes pendant la période qui précède Noël. Les données chiffrées manquent encore, mais "le mois de décembre a été résolument morose" affirme mardi Enzo Lucibello, président de l'association des distributeurs tessinois (DisTi), dans les colonnes du "Corriere del Ticino". En cause, le tourisme d'achat en Italie et les ventes en ligne.

Pour autant qu'il se souvienne, les ventes durant les deux dimanches ouvrés qui ont précédé Noël n'ont jamais été aussi basses. "Et cela ne fait que confirmer la tendance négative constatée pendant le reste de l'année", déplore celui qui est aussi accessoirement directeur de Media Markt au Tessin.

Selon lui, les facteurs à la base de cet accès de faiblesse sont toujours les mêmes: franc fort, crise du tourisme, mais aussi le commerce en ligne, qui dans certains secteurs, comme l'électronique, représente près d'un tiers du total des ventes. Le président de la faîtière en veut pour preuve le développement de sites comme Zalando ou Amazon.

Il évoque un "cercle vicieux", alimenté par les annonces de coupes de personnel dans le secteur bancaire, un des piliers de l'économie du canton italophone. "Aujourd'hui, même celui qui a du travail réfléchit à deux fois avant de dépenser", constate-t-il.

Pire, la contraction des ventes touche désormais le secteur alimentaire. Selon M. Lucibello, un recul de plus de 2-3% constitue un signal très inquiétant, dans la mesure où il reflète à la fois l'érosion des prix et l'hémorragie de la clientèle. Entre rabais et tourisme d'achat, la distribution alimentaire a vu son chiffre d'affaires reculer d'environ 3% au sud du Gothard de janvier à octobre, "et je pense que la tendance s'est prolongée en cette fin d'année", estime le président de DisTi.

Selon lui, une conséquence probable de cette situation sera le redimensionnement de certains acteurs de la distribution au Tessin. Face à ces difficultés, M. Lucibello invite le secteur à se réinventer pour contrer la concurrence sur Internet et appelle de ses voeux une amélioration des conditions cadres, notamment en matière de flexibilité horaire.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."