Bilan

New York va investir 4 milliards de dollars dans l'aéroport LaGuardia

New York va investir près de quatre milliards de dollars pour reconstruire presque intégralement son aéroport LaGuardia. Objectif: faire de cette plateforme un hub majeur pour relier Big Apple au reste des Etats-Unis et du monde.
  • Le nouvel aéroport LaGuardia va permettre d'accueillir un plus grand nombre de passagers dans de meilleures conditions.

    Crédits: Image: Office of the Governor of New York
  • L'aéroport de LaGuardia se situe sur les bords de l'Hudson River et est la plateforme la plus proche de Manhattan.

    Crédits: Image: New York Governor Office
  • Le projet prévoit de réunir les actuels bâtiments et terminaux disséminés sur le site en un seul gigantesque bâtiment qui servirait également de plateforme multimodale avec des acès au métro et au train.

    Crédits: Image: New York Governor Office

Plus de 117 millions de passagers ont transité par les aéroports de New York en 2014. Et ce en ne tenant compte que des trois aéroports principaux (JFK, Newark et LaGuardia), sans comptabiliser le trafic des aérodromes d'affaires, des héliports ou des aéroports situés plus loin (Teterboro ou Wetchester). Soit l'une des villes au monde avec le plus fort trafic aérien. Or, ce dernier ne cesse de croître année après année. Mais dans une agglomération extrêmement urbanisée, difficile d'imaginer construire de nouvelles plateformes.

C'est donc à l'agrandissement du plus petit des trois grands aéroports de New York que les autorités locales ont décidé de procéder. Mais au vu du projet, il serait plus approprié de parler de reconstruction: les infrastructures actuelles vont continuer à opérer tandis que le titanesque chantier du nouvel aéroport va prendre place à proximité. Au total, ce sont près de quatre milliards de dollars qui seront investis par la ville de New York, l'Etat du même nom et l'Autorité portuaire New York & New Jersey, qui gère LaGuardia et les deux autres plateformes majeures de Big Apple.

L'aéroport le plus proche de Manhattan

«New York a eu une approche volontariste des grandes infrastructures par le passé et nous voulons renouer avec cette attitude», a avertit Andrew Cuomo, gouverneur de l'Etat de New York en début de semaine en présentant le projet. «Nous transformons LaGuardia en un aéroport de renommée mondiale en adéquation avec la ville et l'Etat de New York», a-t-il ajouté.

Une ambition à la mesure du défi qui se dresse devant les responsables du projet. Construit à la même époque que Newark et plus d'une décennie avant JFK, LaGuardia est sans doute l'aéroport qui a été le moins souvent réaménagé et rénové des trois. Or, c'est aussi celui qui se trouve le plus près de Manhattan et du coeur de la mégapole. S'il n'accueille quasiment aucun vol international (à part quelques liaisons avec le Canada et les Caraïbes), il sert de hub majeur pour les liaisons intérieures avec notamment un rôle central dans le réseau de grandes compagnies comme American Airlines et US Airways.

Record de vols en retard

Cependant, les infrastructures sont depuis longtemps dépassées. La longueur des pistes ne permet pas de recevoir les dernières générations d'appareils gros-porteurs. Quant aux autres vols, l'encombrement des créneaux et l'inadéquation des terminaux font de LaGuardia l'aéroport record pour les retards et les dérangements aux Etats-Unis, avec à peine plus de 70% des vols à l'heure selon les statistiques officielles.

Certes, le chantier et ses nombreux aléas ne vont pas résorber les nombreux problèmes immédiatement et peut-être même en occasionner de plus importants pendant les travaux. Mais l'ambition à terme est de disposer d'un outil moderne et efficace pour la desserte de New York.

Pour ce faire, le projet est ambitieux: la multitude de petits bâtiments techniques, halls d'embarquement, hangars et infrastructures administratives sera réunie en un seul très grand bâtiment légèrement plus au Sud que l'infrastructure actuelle, une connexion directe avec le rail (gare ferroviaire et station de métro) et avec les eaux (escale pour le ferry) sera intégrée directement au terminal, les pistes seront refaites dans le but de pouvoir accueillir des appareils plus récents et de plus grande taille, le parc hôtelier de l'aéroport sera agrandi avec de nouveaux établissements,...

8000 places de travail pendant le chantier

Un chantier titanesque qui devrait permettre de créer 8000 places de travail pendant les travaux sur l'aéroport en lui-même et plus de 3500 sur le chantier des hôtels. Mais l'ambition est à la mesure des moyens mis en oeuvre: les premières sections du nouvel aéroport devraient ouvrir leurs portes aux visiteurs dès 2019 et la fin du chantier est annoncée pour 2021. Soit moins de six ans de travaux pour construire un nouvel aéroport.

A terme, ce nouvel aéroport destiné à devenir un exemple de ce qui peut être réalisé en termes d'infrastructures aéroportuaires au XXIe siècle. Et s'il n'accueille actuellement que des vols intérieurs et quelques vols internationaux, les autorités en charge de son exploitation (et de celle des plateformes de JFK et de Newark) envisageraient de l'ouvrir à des lignes internationales avec des vols transatlantiques. De là à imaginer des vols de Cointrin vers LaGuardia... 

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."