Bilan

Moscou privatise Kalashnikov

Le holding d’Etat russe Rostec cède 26% des actions du célèbre fabricant de mitrailleuses à l’homme d’affaires Andrey Bokarev et au CEO de l’entreprise Alexey Krivoruchko.
  • Le CEO de Kalashnikov, Alexey Krivoruchko, recevait Vladimir Poutine en septembre dernier.

    Crédits: DR
  • L'entreprise créée il y a 60 ans par le tankiste devenu général Mikhail Kalashnikov a revu sa marque cette année pour attirer chasseurs et sportifs. 

     

    Crédits: DR
  • Fabricant 95% des armes légéres russes, kalashnikov décline les nouvelles versions de la célèbre AK-47 sans rencontrer le même succès.

Le directoire de la société d'Etat russe Rostec vient de procéder à la privatisation du fabricant d’armes Kalashnikov. Son conseil de surveillance a approuvé le transfert de 26% des actions (moins une) à Andrey Bokarev qui a fait fortune dans les mines et le matériel ferroviaire et Alexey Krivoruchko, le CEO de l’entreprise. Les deux hommes d’affaires avaient déjà pris 49% du capital pour 1,3 milliards de roubles en 2014 (40 millions de francs alors).

La part des investisseurs privés dans le capital du groupe Kalashnikov devient ainsi majoritaire pour augmenter à 75% moins une action. Rostec conservera néanmoins une participation de blocage avec 25% du capital plus une action. Créée en 2007, Rostec State Corporation développe et produit des technologies à double usage civil et militaire. Rostec regroupe ainsi 663 entreprises dans neuf holding opérant dans le secteur militaro-industriel et six dans les secteurs civils.

Privatisations industrielles

Le groupe Kalashnikov est le plus grand fabricant de fusils de combat et de sniper de Russie. Il produit aussi des projectiles d'artillerie, des armes de précision ainsi que des fusils de chasse de sport et des machines et des outils. Outre Kalashnikov, Rostec compte un certain nombre de marques connues comme le fabricant automobile AvtoVAZ (Lada), le fabricant de camions Kamaz, Russian Helicopters, ou le principal producteur mondial de titane VSMPO-AVISMA. En 2014, Rostec avait un chiffre d’affaires de 964,5 milliards de roubles (16,3 milliards de francs). La stratégie 2025 du groupe prévoit la privatisation progressive de ses actifs.

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."