Bilan

Migros Genève modernise son concept de restauration

Le restaurant du MParc La Praille a été entièrement relooké. Pour reconquérir de la clientèle, l’esprit cantine est passé à la trappe.
  • Le restaurant fait la part belle aux grillades réalisées à la minute.

    Crédits: Christian Marchon
  • L'un des objectifs est de faire aussi venir la clientèle avant et après la pause déjeuner. 

    Crédits: Christian Marchon
  • L'entrée du restaurant se veut inspirée d'une ambiance lounge, accueillante.

    Crédits: Christian Marchon
  • Domenico Micale est responsable de la gastronomie chez Migros Genève.

    Crédits: Christian Marchon

Il aura fallu une somme entre 1,5 et 2 millions de francs (le montant précis n’est pas encore connu) pour transformer entièrement l’un des cinq restaurants de Migros Genève. Celui du MParc La Praille datait de 2000 et proposait une cuisine classique gardée au chaud avec un système de bain-marie. Rien de très sexy gustativement parlant.

En charge de la gastronomie chez Migros Genève, Domenico Micale a voulu «remettre l’humain au centre». Servant en moyenne 650 repas par jour, essentiellement entre 11h45 et 13h30, ce restaurant ne réalise un chiffre d’affaire que d’environ 3,5 millions de francs, malgré sa surface (plus de 1000 m2 et 480 places assises). Le restaurant Migros du Centre Commercial Balexert atteint les 5 millions de chiffre d’affaires avec 500 places assises. «Le défi est de faire venir à La Praille une clientèle pour le petit-déjeuner et le goûter. Nous visons aussi les familles le mercredi.»

Une offre adaptée à l'évolution des goûts

Comment? Désormais, on peut avoir du jus d’orange pressé devant soi, des smoothies, ou encore des infusions froides concoctées par T Fine Trading Company à Gland, mais aussi un vaste choix de pâtisseries faites maison. Et pour le déjeuner, l’offre a été entièrement adaptée à l’évolution des goûts. Les pâtes fraîches sont confectionnées sur place. Pour le Teppanyaki (un style de cuisson à la japonaise), un chef asiatique a été recruté.

La clientèle peut aussi choisir parmi un large choix de garnitures pour des yogourts glacés. Sans oublier, les frites fraîches maison confectionnées avec des pommes de terre de la région (une prestation qui ne sera disponible qu’à partir du mois de novembre). Quant aux enfants, ils ont leur propre buffet « lilibigs » où ils peuvent se servir car le mobilier est à leur hauteur. La décoration s’inspire de certains univers nordiques, privilégiant le bois et les tons pastel.

La division restauration chez Migros Genève comprend les six restaurants, sept take away avec une offre de plats chauds et deux Coffee Time, ce qui représente un chiffre d’affaires de 22 millions de francs. On peut y ajouter une petite activité de restauration collective pour des écoles primaires et quatre collèges (2700 plats/jour).

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."