Bilan

Messi et son père sont mis en examen

L'attaquant argentin Lionel Messi est accusé par le fisc espagnol d'avoir détourné quelque 5 millions de francs. Il devra se présenter devant le tribunal le 17 septembre prochain.
La justice espagnole a mis en examen et convoqué pour le 17 septembre le footballeur argentin et star du FC Barcelone, Lionel Messi, soupçonné avec son père de fraude fiscale, a indiqué jeudi un porte-parole du parquet provincial de Barcelone.

Lionel Messi est soupçonné d'une fraude fiscale de plus de quatre millions d'euros. Cette convocation fait suite à la procédure engagée le 12 juin par le pôle financier du parquet de Barcelone contre Messi et son père, Jorge Horacio Messi, devant le tribunal de Gava, ville proche de Barcelone, dans le nord-est de l'Espagne, où vit le joueur.

Dans la foulée de ces accusations, Lionel Messi avait nié en bloc. «Nous sommes surpris parce que nous n'avons jamais commis d'infraction d'aucune sorte. Nous avons toujours rempli nos obligations fiscales suivant les avis de nos conseillers fiscaux, qui sont chargés d'éclairer la situation», affirmait l'Argentin dans un communiqué.

Trois délits présumés

«La juge a accepté aujourd'hui de donner suite à cette plainte et a convoqué Messi et son père pour le 17 septembre», a déclaré jeudi à José Miguel Company, le porte-parole du parquet provincial. «Ils sont à présent mis en examen», a-t-il ajouté.

Le parquet avait expliqué dans sa plainte qu'il soupçonnait les deux hommes de «trois délits présumés contre le fisc (...) concernant les impôts sur le revenu des exercices 2007, 2008 et 2009» à hauteur respectivement de 1,06 million, 1,58 million et 1,53 million d'euros.
Flora Berset

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."