Bilan

Marché des médicaments: génériques et biosimilaires grignottent du terrain

La vente de médicaments en Suisse l'an dernier a généré pour leurs fabricants des recettes totales de 6,3 milliards de francs, en hausse de 2,9% sur un an, selon un décompte annuel diffusé jeudi par Interpharma. Encore anecdotique, la part des génériques et biosimilaires progresse au fur et à mesure de la disponibilité de ces versions de substitution de préparations originales.

Le volume de génériques remboursé par l'assurance de base a atteint 760 millions de francs.

Crédits: Pixabay

Le volume de génériques remboursé par l'assurance de base a atteint 760 millions de francs. La faîtière du secteur tient à souligner à ce propos que ces copies de médicaments originaux à substance active de synthèse dont la protection du brevet est parvenue à expiration ont été prescrits dans 60% des cas ou celà était possible.

Avec à peine 1%, le taux de substitution pour les biosimilaires, ces derniers commencent à peine à concurrencer les médicaments biologiques originaux. Le nombre de ce type de produits disponible en Suisse a néanmoins progressé depuis 2017 de 7 à 27. Plus complexes et onéreux à élaborer que les génériques, les biosimliaires sont aussi sensés remplacer des traitements plus récents, disposant encore souvent d'une protection contre ce genre de concurrence.

Interpharma note que l'effet des réductions de prix imposées par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a parfaitement compensé l'augmentation de 2,4% du volume. Lancements de produits, extensions d'indications et "autres facteurs" expliquent ainsi la progression d'ensemble.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."