Bilan

Marc Rich, millionnaire et ex-fugitif, est décédé

Marc Rich, le financier et négociant de matières premières, est décédé mercredi à l'âge de 78 ans. Il avait fondé Glencore mais avait été aussi un des criminels les plus recherchés aux Etats-Unis
C'est une figure légendaire et controversée du négoce des matières premières qui s'est éteinte mercredi 26 juin. Marc Rich, né Marcell David Reich, fondateur de Glencore, est décédé à l'âge de 78 ans à Meggen dans le canton de Lucerne, où il résidait ces dernières années.

A l'heure d'écrire son épitaphe, sa carrière ne peut que laisser songeur. L'immigration de sa famille belge aux États-Unis au début de la Seconde Guerre mondiale lui a sûrement évité les camps de concentration nazis.

Un magnat des matières premières

Il se fait un nom très vite outre-Atlantique dans le négoce des matières premières, surtout en 1973 lors du premier choc pétrolier. Il parvient à contourner l'embargo décidé en octobre par les pays arabes membres de l'OPEP, en réaction à la Guerre du Kippour menée par Israël.

Il fait alors jouer ses contacts et parvient à importer du brut d'Iran et d'Irak. Il achète à 12 dollars le baril et revend au double du prix aux Etats-Unis. Il continuera à faire des affaires avec le Shah d'Iran, puis avec les mollahs après l'instauration de la République islamique et surtout la prise d'otages de l'Ambassade américaine à Téhéran.

C'est ce qui causera sa chute. Il se retrouve poursuivi en 1983 par Rudolph Giuliani, qui n'est pas encore maire de New York mais procureur fédéral. Il est accusé entre autres de commerce avec l'Iran et d'évasion fiscale. Il ne cumule pas moins de 50 chefs d'inculpation.

Il fonde l'ancêtre de Glencore

Il s'enfuit en Suisse et a l'insigne honneur de se retrouver sur la liste des dix fugitifs les plus recherchés par le FBI. La Suisse refusera toujours de l'extrader malgré les demandes répétées de Washington. Marc Rich devra attendre Bill Clinton, qui signera sa grâce... le dernier jour de sa présidence en 2001! On apprendra par la suite que Denise Rich, son ex-épouse, s'était montrée généreuse aussi bien pour le parti Démocrate que pour la fondation Clinton.

Durant toutes ces années, le financier ne reste pas inactif et fonde à Zoug Marc Rich + Co AG, qui deviendra plus tard Glencore. Le groupe devient un des leaders du négoce des matières premières avec un chiffre d'affaires qui dépasse les 100 milliards de dollars en 2010. L'année suivante, le groupe entre en bourse à Londres et finalise ses projets de fusion avec Xstrata, un concurrent également basé en Suisse.

Ces succès, Marc Rich les verra de l'extérieur car il est évincé du groupe en 1994 et forcé de revendre ses parts. Il fonde à nouveau une petite société de négoce et partage son temps avec les fondations qu'il a créées. Selon le magazine Forbes, Marc Rich disposait d'une fortune personnelle estimée à 2,5 milliards de dollars.
Pascal Schmuck

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."