Bilan

Malgré une mauvaise image, un tiers des Suisses a recours au crédit privé

Un Suisse sur cinq a déclaré avoir payé des factures en cours et autres dettes au moyen d'un crédit.

Les personnes ayant déjà eu recours à un crédit privé ont un regard plus positif sur cette solution de financement que le restant de la population. 

Crédits: Keystone

Les trois quarts des Suisses estiment que les crédits privés constituent des pièges à endettement, selon une enquête de Comparis publiée mercredi. En dépit de cette mauvaise image, un tiers des personnes interrogées y a déjà eu recours.

L'achat d'un véhicule est le premier motif de conclusion d'un crédit privé, pour la moitié des sondés. Le deuxième motif le plus souvent avancé est de surmonter une passe financière difficile (31%). Une personne sur cinq a déclaré avoir payé des factures en cours et autres dettes au moyen d'un crédit. A l'inverse, les meubles, appareils électroniques et vacances sont plutôt rarement payés à crédit, avec seulement un emprunteur sur dix.

Les Tessinois sont plus nombreux à contracter des crédits ou à en avoir eu par le passé, avec 43%, contre 33% des Suisses alémaniques et romands. Les hommes contractent plus souvent des dettes que les femmes, avec 41% contre 27%.

Les personnes ayant déjà eu recours à un crédit privé ont un regard plus positif sur cette solution de financement que le restant de la population. Parmi ces derniers 80% considèrent qu'il s'agit d'une aide précieuse, contre un peu plus de la moitié pour ceux qui n'en ont jamais contractés.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."