Bilan

L'optimisme gagne du terrain chez les investisseurs en Suisse

Au fur et à mesure que les campagnes de vaccination contre la Covid-19 progressent, les investisseurs basés en Suisse renforcent leur confiance dans les marchés financiers. L'optimisme a repris le dessus, selon un sondage mené par la grande banque UBS.

Plus d'un investisseur sur quatre interrogé par UBS s'inquiète d'un retour fulgurant de l'inflation qui pourrait éroder la valeur de ces liquidités.

Crédits: Keystone

La confiance dans les marchés financiers est ainsi passée à 67% des investisseurs en Suisse, à comparer aux 54% relevés lors de la précédente édition de l'étude, indique mercredi le numéro un bancaire helvétique. Les sondés expriment de l'optimisme à 57% au sujet de l'évolution de leur propre situation financière à l'issue du premier trimestre.

Corollaire de ce regain de confiance, une tendance globale se dessine en faveur d'une exposition renforcée dans les actions. Les investisseurs prudents qui détiennent des liquidités sont de plus en plus nombreux à vouloir les injecter dans cette classe d'actifs plus risquée, à en croire UBS.

En tout, 41% des participants affirment vouloir augmenter la part des titres à dividende dans leur portefeuille au cours des six prochains mois, bien davantage que les 12% du précédent sondage. Près de la moitié, soit 47%, souhaitent préserver le statu quo.

Une large majorité (64%) affirme que les actions constituent une bonne façon de diversifier le portefeuille. Par ailleurs, les sondés sont convaincus à 70% que la transformation technologique sera une thématique d'investissement importante ces six prochains mois, contre 64% pour la finance durable.

A l'heure actuelle, les liquidités représentent 22% des portefeuilles, en recul à peine de trois points de pourcentage depuis le mois de septembre, selon les données recueillies par la banque aux trois clés. Pour les spécialistes d'UBS, cette prudence tranche avec l'évolution très favorable des marchés financiers, portés par les campagnes de vaccination et la reprise économique.

Cette situation ne devrait pas perdurer. Plus d'un investisseur sur quatre (26%) interrogé par UBS s'inquiète d'un retour fulgurant de l'inflation qui pourrait éroder la valeur de ces liquidités. Dans ce cas de figure, 41% placeraient cet argent en actions, contre une 31% dans l'immobilier.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."