Bilan

L'initiative «Logements abordables» repoussée par les électeurs suisses

Les électrices et électeurs suisses ont rejeté ce dimanche l'initiative «Davantage de logements abordables» (à près de 58%), tandis qu'ils ont validé la nouvelle loi anti-homophobie à plus de 62%.

Lors de la votation de ce dimanche 9 février, les électrices et électeurs suisses ont rejeté l'initiative «Davantage de logements abordables».

Crédits: Keystone

Alors que le soutien à l'initiative «Davantage de logements abordables» était très fort à la fin de l'année 2019, les dernières enquêtes d'opinion réalisées mi-janvier laissaient apparaître un tassement de l'approbation, sous l'effet de la campagne des partis bourgeois et de la droite, farouchement opposés à une réglementation plus stricte en matière d'immobilier.

Le verdict des urnes confirme cette inversion avec un rejet de l'initiative déposée par l'Asloca par 58% des voix selon les premières estimations. 

Au niveau géographique, le soutien à l'initiative a été plus fort dans les cantons romands. Ainsi, à Genève, près de 59% des électeurs ont voté en faveur de ce projet, mais aussi 51% dans le canton de Vaud, 55% dans le canton de Neuchâtel et 53% dans le canton du Jura. Seuls cantons romands à rejeter la proposition: Fribourg et le Valais, où les suffrages en faveur de l'initiative ont atteint respectivement 47% et 30%.

Surprise au Tessin

Dans le reste du pays, la surprise vient du Tessin, où les enquêtes d'opinion laissaient entrevoir un soutien massif à l'initiative, qui a finalement été rejetée par près de 55% des votant(e)s. En Suisse alémanique, la distinction entre villes et campagnes structure les résultats: le canton de Bâle-Ville a ainsi approuvé l'initiative de l'Asloca, tandis que l'Argovie, Lucerne, les Grisons, Schaffhouse, mais aussi Zoug, Appenzell Rhodes extérieurs, Saint-Gall, Obwald et la Thurgovie l'ont rejetée. A l'heure où nous écrivons, les résultats de Berne et de Zurich ne sont pas encore connus mais les électrices et électeurs des villes-centres de ces cantons semblent donner un avantage à l'initiative, tandis que les campagnes s'y opposent.

Un autre objet était soumis au vote ce dimanche 9 février: les électrices et électeurs étaient appelés à se prononcer sur la nouvelle loi contre l'homophobie. Beaucoup moins de suspens sur cet objet avec des enquêtes d'opinion plus tranchées et qui ont peu évolué ces derniers mois. Au final, la nouvelle loi est largement approuvée avec 62% de votes en sa faveur.

Les enjeux cantonaux

Enfin, un certain nombre d'enjeux cantonaux étaient soumis au vote ce dimanche également. A Genève, le déclassement de deux zones villas à Cointrin a été refusé par les électrices et électeurs et l'abolition de l'impôt sur les chiens a également été refusé. A Neuchâtel, l'abaissement de l'âge du droit de vote à 16 ans a été balayé. Quant à l'élection complémentaire au Conseil d'Etat vaudois, c'est la PLR Christelle Luisier qui sort largement en tête de ce premier tour.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."