Bilan

Les visiteurs étrangers relancent le tourisme en Suisse

Après un recul l'an passé, le KOF attend une hausse annuelle de 4,7% des nuitées pour la saison d'été, qui s'achève en octobre.
  • Les plus fortes progressions sont le fait des marchés lointains tels que les Etats-Unis, la Chine et l'Inde.

    Crédits: keystone
  • Cinquième groupe le plus important de visiteurs en Suisse, les Chinois y dépensent aussi beaucoup: 330 francs en moyenne par personne et par jour.

    Crédits: afp

Les visiteurs étrangers relancent le tourisme en Suisse. Après un recul l'an passé, le KOF attend une hausse annuelle de 4,7% des nuitées pour la saison d'été, qui s'achève en octobre. Les perspectives sont aussi favorables pour l'hiver prochain, grâce à l'amélioration de la conjoncture mondiale.

Après des années difficiles, l'embellie économique dans de nombreux pays de provenance et la détente au niveau des taux de change apportent de nettes impulsions au tourisme suisse, observe jeudi le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Les plus fortes progressions sont le fait des marchés lointains tels que les Etats-Unis, la Chine et l'Inde.

Sans tenir compte des 14 auberges de jeunesse intégrées à la statistique depuis janvier 2017, la hausse devrait avoisiner les 3,4%, selon le KOF. Pour mémoire, les nuitées hôtelières en Suisse avaient reculé de 0,2% au cours de la saison d'été 2016 (mai à fin octobre), selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Voisins frileux

Les séjours hôteliers des seuls touristes étrangers sont anticipés en hausse de 5,9%. Voici un an, les clients asiatiques boudaient l'Europe pour des raisons de sécurité et ceux de la zone euro digéraient le choc monétaire. Si les visiteurs des pays voisins restent frileux, ceux du Benelux ou de l'Espagne sont en revanche plus nombreux. Sans surprise, les nuitées des Britanniques diminuent.

La demande intérieure connaît, elle, une évolution plutôt modérée. Ici, la croissance des nuitées sera de 3,1% cet été par rapport à l'an dernier (+1,3% si l'on ne tient pas compte des auberges de jeunesse).

Après trois ans de recul durant la belle saison, le nombre de nuitées devrait à nouveau remonter dans l'Arc alpin, grâce aux visiteurs étrangers. L'effet de rattrapage est surtout palpable dans les cantons de Berne et du Valais.

En hiver aussi

Pour autant que la météo soit favorable - et la neige au rendez-vous - le KOF anticipe pour la prochaine saison d'hiver une progression des nuitées de 3,6%, après 2% (chiffre de l'OFS) un an plus tôt. Là encore, les touristes étrangers devraient redynamiser la demande. En particulier, la clientèle allemande, française et italienne devraient affluer à nouveau.

Or les visiteurs indigènes représentent plus de 50% de la demande pendant la saison froide, et même 55% dans les destinations de montagne. La conjoncture helvétique s'étant améliorée, le KOF table sur une hausse des séjours des clients résidents l'hiver prochain, de l'ordre de 2,8% en comparaison annuelle.

A plus long terme, les perspectives sont "clairement à la hausse pour les deux années à venir", estiment les experts zurichois. Même pour les résidents, le franc "moins" fort a rendu plus attrayant le tourisme local par rapport à l'étranger.

Les visiteurs chinois

Désormais 5e groupe le plus important de visiteurs en Suisse, les Chinois y dépensent aussi beaucoup: 330 francs en moyenne par personne et par jour. Toutefois, en raison de la prépondérance des voyages de groupe, leurs dépenses en nuitées restent relativement basses et le séjour moyen à l'hôtel de courte durée (1,3 nuit), constate le KOF.

Parmi ceux qui visitent la Suisse pour la première fois, la part des Chinois est très élevée. Compte tenu du fait qu'en 2014, seule 6% de la population de l'empire du Milieu détenait un passeport, le KOF voit un potentiel énorme sur ce marché: il prévoit un bond des nuitées de touristes chinois de près de 20% en 2018, et de 15% en 2019.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."