Bilan

Les villes d’Europe où il fait bon investir

Le réseau immobilier Barnes présente une étude détaillée des lieux où l’investissement reste un bon placement. Décryptage.
  • Londres arrive en tête du classement général et des villes «indéfectibles».

    Crédits: Fotolia

Démarrée en France, l’aventure Barnes se poursuit sur les principaux sites du monde. «Nous avons décidé de nous implanter dans tous les endroits privilégiés par notre clientèle (les grandes capitales économiques notamment) et ceux qui symbolisent notre présence (lieux de villégiature prestigieux)», explique Romain Boudot, directeur du développement de Barnes.

«La mondialisation fait que les marques de prestige se développent et s’internationalisent, avec leurs codes et leurs signes de reconnaissance. Depuis deux ans, nous avons choisi de nous installer à l’île Maurice, Tel-Aviv, Lisbonne, Bruxelles, Madrid et Barcelone. Au premier semestre 2016, nous devrions être présents à Dubaï.»

Selon Barnes, les villes les plus séduisantes pour les multimillionnaires pour les années à venir sont Dublin, Berlin, Lisbonne, Athènes, Madrid et Barcelone. «A Dublin, l’impôt sur les sociétés n’est que de 12,5%. De nombreuses entreprises américaines s’y sont installées. Or, les prix de l’immobilier y avaient chuté de 49%. Mais il faut se dépêcher, ils se redressent progressivement. A Lisbonne, le retraité suisse est exonéré d’impôt sur le revenu s’il y passe au moins 183 jours par an. Le coût de la vie y est encore relativement bas. L’augmentation des prix de l’immobilier s’est élevée à près de 10% dans le Vieux-Lisbonne en 2015, ce qui représente la première année de hausse depuis cinq ans», détaille Richard Tzipine, directeur général de Barnes.

«Berlin reste la capitale du pays européen le plus puissant sur le plan économique, il est donc normal que cette ville attire de nombreux dirigeants. Le centre-ville est une opportunité intéressante encore abordable (entre 5000 et 7000 euros le mètre carré) pour les particuliers. Certaines grandes agglomérations de l’Europe du Sud reviennent de loin. Après un effondrement du marché immobilier, l’attrait naturel de ces villes leur permet de se relancer enfin. Athènes, Madrid et Barcelone restent séduisants. De nombreux étrangers y achètent de l’immobilier car les prix sont encore très attractifs. Ils évoluent dans une fourchette allant de 3000 à 9000 euros le mètre carré.»

Des pépites aux pétroleuses

Barnes s’est même amusé à classer les villes européennes en quatre groupes auxquels correspondent des stratégies d’investissement spécifiques: les indéfectibles (qui correspondent aux stratégies sur le long terme) où se placent Londres, Paris ou Munich; les pépites (également adaptées aux stratégies immobilières à long terme, mais plus difficiles à cerner du fait de leur petite taille) que sont Stockholm, Luxembourg, Oslo, Zurich ou encore Genève; les mouvantes (leur marché est cyclique) avec Madrid, Dublin, Barcelone, Lyon ou Berlin; et enfin, les «pétroleuses» (qui promettent à court terme des perspectives importantes de rendement) où Barnes place en tête de liste Istanbul, Varsovie et Bratislava.  

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."