Bilan

Les titres UBS et CS plongent en bourse

Les actions des deux banques suisses dévissent lundi. La situation des fonds propres inquiète les investisseurs.
Les actions UBS et Credit Suisse (CS) dévissaient lundi à la Bourse suisse. Des déclarations de la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf dans la presse dominicale sur les exigences en fonds propres pour les grandes banques inquiètent visiblement les investisseurs.

En marge d'une réunion de sa formation, le Parti bourgeois-démocratique (PBD), le week-end dernier à Coire, la ministre des Finances a estimé que le seuil de capital propre fixé actuellement à 4,5% est trop bas, selon des propos rapportés par la Schweiz am Sonntag. Selon elle un taux de 6 à 10% serait plus sûr.

Bilan en 2015

Le Département fédéral des finances (DFF) a confirmé l'information, en rappelant qu'une telle mesure devrait obtenir l'aval du Conseil fédéral comme du Parlement. «Un bilan intermédiaire sur les réglementations actuelles est agendé à février 2015», a dit son porte-parole Roland Meier.

«Il n'y a pour l'heure pas encore de mesures concrètes à l'étude», a expliqué M. Meier. Une modification des règles en vigueur ne serait envisageable qu'après cette évaluation approfondie.

Crainte des investisseurs

Reste que l'élévation de la base de fonds propres obligerait les deux grandes banques suisses à y affecter chacune des dizaines de milliards de francs. Un scénario qui inspire quelques craintes aux investisseurs quant à leurs dividendes.

Cette perspective a déclenché lundi des prises de bénéfices sur les actions des deux grandes banques, a constaté un courtier. Durant la matinée l'action UBS perdait jusqu'à 4,8% à 16,62 francs, et celle du CS lâchait 4,9% à 26,71 francs.
Anne-Elisabeth Celton

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."