Bilan

Les Suisses rejettent la réforme des retraites

Une majorité d'électeurs suisses a rejeté le projet de réforme de la prévoyance vieillesse. La grande majorité des cantons s'est aussi prononcée contre le projet porté par le conseiller fédéral Alain Berset. Par contre, les électeurs helvétiques approuvent l'arrêté sur la sécurité alimentaire.

Les Suisses ont nettement rejeté le projet de réforme de la prévoyance vieillesse baptisé PV2020.

Crédits: DR

C'est un non clair et net que le corps électoral suisse oppose au projet de réforme de la prévoyance vieillesse, baptisé PV2020. A l'occasion de la votation de ce dimanche 24 septembre, les électeurs ont refusé de suivre les recommandations du conseiller fédéral Alain Berset. Selon les estimations des instituts d'analyse et les premiers résultats tombés en début d'après-midi, le refus atteindrait 53%.

Au niveau géographique, seuls quelques cantons latins ont appuyé la réforme: le Tessin (53,9%), mais aussi Fribourg (54,1%), Neuchâtel (51,8%) et le Valais (50,4%) se sont prononcés en faveur de la réforme, alors que Genève a voté non au projet d'Alain Berset, à plus de 60%. Refus aussi des Vaudois.

Du côté alémanique, la quasi-totalité des cantons a voté contre le projet de réforme et le refus semble encore plus marqué chez les électeurs. Il n'y a qu'à Berne que le oui l'aurait emporté, avec un écart infime de quelques dizaines de voix.

Au vu des résultats de cette votation, les femmes pourront continuer à travailler jusqu'à 64 ans en Suisse. En repoussant le financement de l'AVS par le biais d'une hausse de la TVA, la majorité des cantons a enterré la Prévoyance vieillesse 2020 portée par Alain Berset.

Autre objet soumis au vote ce dimanche: l'arrêté sur la sécurité alimentaire aurait quant à lui reçu les faveurs des électeurs suisses. Selon les premières estimations, tous les cantons et une confortable majorité des votants se seraient prononcés en faveur de ce texte destiné à durcir les contrôles et la traçabilité des aliments.

Sur ce point, le oui obtiendrait près de 80% des voix ce dimanche. Changement climatique, raréfaction des ressources et essor démographique seront donc pris en compte au niveau constitutionnel en Suisse, suivant la proposition soutenue par la majorité des partis, soucieux de placer la sécurité alimentaire comme un défi majeur pour les années à venir.

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."