Bilan

Les salaires nominaux se sont étoffés de 0,7% en moyenne

Pour la cinquième année consécutive, les rémunérations nominales ne sont pas parvenues à franchir la barre du 1%.

La différence entre l'évolution des salaires nominaux et réels est à mettre sur le compte d'une inflation annuelle moyenne négative de 0,4%. 

Crédits: Keystone

Les salaires nominaux en Suisse ont gagné l'an dernier en moyenne 0,7%, selon les données compilées par l'Office fédéral de la statistique (OFS) et publiées vendredi. La progression en termes réels a atteint 1,1%. L'indice afférent s'est ainsi établi à 100,7 points, avec l'année 2015 pour base de comparaison.

La différence entre l'évolution des salaires nominaux et réels est à mettre sur le compte d'une inflation annuelle moyenne négative de 0,4%. L'OFS souligne que pour la cinquième année consécutive, les rémunérations nominales ne sont pas parvenues à franchir la barre du 1%.

Les statisticiens fédéraux relèvent aussi que les négociations autour des conventions collectives avaient débouché pour 2016 sur une hausse réelle de 0,4%.

Avec une progression nominale de 0,4% et réelle de 0,9%, le secteur secondaire est resté en retrait de la moyenne nationale. Industries chimiques et pharmaceutique ont toutefois joui de hausses nominales de 1,5%. Les producteurs de bois et papier ou encore les imprimeurs ont en revanche accusé des baisses de 0,7%.

Dans le tertiaire, les salaires ont augmenté en moyenne de 0,8% (nominal) ou 1,2% (réel). Commerces de gros (+2,2% nominal) et services financiers (+2,1%) ont constitué les moteurs de ces hausses, tandis que les vendeurs et réparateurs de véhicules (-0,4%) ont passé la marche arrière.

Depuis 2012, les salariés ont vu leur pouvoir d'achat s'enrober de 1,2%, moins vite pour les hommes (+1,1%) que pour les femmes (+1,3%). Là encore, le secteur tertiaire (+1,2%) s'en est mieux tiré que le secondaire (+1,1%).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."