Bilan

Les records du marché de l'art contemporain

Pour la première fois l'an dernier, le marché mondial de l'art contemporain a dépassé le milliard d'euros de chiffre d'affaires. Les États-Unis reprennent la première place abandonnée quelques mois plus tôt à la Chine.
  • Le marché de l'art contemporain a battu un record cette année: la barre des 1 milliard d'euros a été franchie pour la première fois. Crédits: Reuters
  • Jean-Michel Basquiat, né à New York mais d'origine portoricaine et haïtienne, est décédé en 1988. En 2012/2013, il a totalisé 162,55 millions d'euros de ventes publiques sur son nom, conservant la première place mondiale des ventes. Il était déjà numéro un en 2011/2012 avec 79,9 millions d'euros de transactions cumulées. Crédits: Reuters
  • Jeff Koons est l'artiste vivant qui a le plus vendu en 2012/2013: 40,14 millions d'euros de ventes cumulées. Crédits: Reuters
  • Le Chinois Zeng Fanzhi (né en 1964) était numéro deux dans le classement des artistes contemporains ayant le plus vendu en 2011/2012; en 2012/2013, il est relégué à la quatrième place avec 25,1 millions d'euros. Crédits: Reuters
  • Le Britannique Peter Doig (ici son oeuvre Bellevarde) est 6e artiste ayant le plus vendu en 2012/2013: ses oeuvres dépassent régulièrement les deux à trois millions d'euros. Crédits: Reuters

Dustheads, de Jean-Michel Basquiat: 48,8 millions de dollars. Le Chinois Zeng Fanzhi a vu le montant de ses œuvres vendues l'an dernier atteindre 25,1 millions d'euros. Pour différents qu'ils soient, ces montants sont symptomatiques d'un marché de l'art contemporain qui ne connaît pas la crise.

Une santé confirmée par le record enregistré du 13 au 16 juin à Bâle avec les 70'000 visiteurs enregistrés lors d'Art Basel: nouveau record de fréquentation. L'événement bâlois est venu clore une année 2012/2013 qui a enregistré un volume jamais atteint encore en termes de chiffre d'affaires.

La barre du milliard d'euros franchie

De juillet 2012 à fin juin 2013, le produit des ventes d'art contemporain réalisé par des artistes nés après 1945 a atteint la somme record de 1,047 milliard d'euros, dépassant pour la première fois la barre symbolique du milliard d'euros.

Ce marché a progressé de 15% entre l'exercice 2011/2012 et l'exercice passé. Soit 140 millions d'euros de plus en un an, selon la société française Artprice, numéro un mondial des données sur le marché de l'art, qui qualifie l'exercice écoulé de «record historique».

Plus surprenant: cette croissance intervient dans un contexte de recul du marché de l'art en général: en 2012/2013, le chiffre d'affaires mondial tous segments confondus a reculé de 2,4% à 8,092 milliards d'euros.

«Cette croissance insolente de l'art contemporain est la preuve de la maturité de ce marché qui était jusqu'à récemment le premier à plonger pendant les périodes de crise», estime Thierry Ehrmann, président-fondateur d'Artprice.

Les autres segments en baisse, sauf le XIXe siècle

L'art «post-war» avec les artistes nés entre 1920 et 1945 (Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Jackson Pollock) s'est stabilisé à 1,66 milliard d'euros en 2012/2013. L'«art moderne» (1860-1919), subit un net recul: -9%, à 3,85 milliards d'euros. Mais ce segment reste en tête des ventes en valeurs: 47% des transactions en 2012/2013. «Il y a une certaine désaffection pour l'art moderne, car il répond moins aux attentes des nouveaux collectionneurs», assure Thierry Ehrmann.

L'art ancien pour sa part baisse aussi: -7% à 758 millions d'euros. Seul segment avec l'art contemporain à progresser: le XIXe siècle gagne 12% à 771 millions d'euros.

Alors que le marché de l'art contemporain ne dépassait pas 75 millions d'euros en 2002/2003, une forte hausse avait permis d'atteindre 979 millions en 2007/2008, avant de plonger au moment de la crise économique. Après deux ans de chute, la croissance a repris en 2010/2011.

Les États-Unis reprennent la première place à la Chine

Désormais, les transactions sur le segment des artistes nés après 1945 représente 13% du marché de l'art, mais son importance semble désormais bien installée.

Au niveau géographique, la Chine avait pris la première place mondiale aux États-Unis voici quelques mois. Mais les USA ont récupéré leur trône sur l'exercice écoulé (+56% par rapport à 2011/2012, à 353,77 millions d'euros), devançant l'Empire du Milieu (-5,9%, à 353,57 millions d'euros), le Royaume-Uni (221,4 millions d'euros), et, à bonne distance, la France (29,2 millions d'euros).

1/5 En quelques heures à peine et deux ventes chez Sotheby's et Christie's, le marché de l'art contemporain a battu de nouveaux records.
Image: Mike Segar/Reuters

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."