Bilan

Les producteurs de whisky tirent la langue

L'exportation de whisky écossais a subi un frein marquant au premier semestre 2012. La demande dans certains pays de la zone euro comme l'Espagne ou la France a fortement chuté.
Les exportations de whisky écossais ont cessé de croître au premier semestre 2012 en raison d'une demande en chute dans certains pays de la zone euro comme l'Espagne ou la France, a annoncé lundi l'association professionnelle du secteur.

Sur la période concernée, les exportations sont restées stables sur un an à 1,8 milliard de livres, soit environ 2,7 milliards de francs, a indiqué la Scotch Whisky Association dans un communiqué.

La situation s'avère cependant très contrastée. Les exportations vers les Etats-Unis, le premier marché, ont ainsi progressé de 13%. Mais elles se sont effondrées vers la France (-14%) ou l'Espagne (- 24%), deux marchés également très importants.

«La pression s'est maintenue dans certains pays de la zone euro et il y a eu le contrecoup d'une augmentation des exportations vers la France l'an dernier, anticipant une importante hausse» des taxes sur les alcools, a commenté l'association.

«Les récentes annonces d'investissements dans de nouvelles distilleries ou d'extension de sites existants montrent la confiance qu'ont les producteurs dans les opportunités de croissance à l'avenir», a toutefois relativisé Gavin Hewitt, le directeur général de l'association.

Le géant britannique Diageo, qui détient les marques Johnnie Walker, J&B, Lagavulin et Talisker, avait ainsi annoncé en juin qu'il allait investir 1 milliard de livres dans les cinq ans à venir pour augmenter sa production de whisky écossais.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."