Bilan

Les prix des pétroliers grimpent avec la tension en Mer Rouge

Les prix des transports de brut ont grimpé la semaine dernière alors que l'Arabie saoudite a annoncé suspendre toutes les livraisons de pétrole par le détroit stratégique de Bab el-Mandeb.

"Une baisse du trafic par cette voie maritime va avoir des répercussions sur le marché des frets", ont prévenu les analystes du courtier McQuilling.

Crédits: afp

Les prix des transports de brut ont grimpé la semaine dernière alors que l'Arabie saoudite a annoncé suspendre toutes les livraisons de pétrole par le détroit stratégique de Bab el-Mandeb après une attaque de rebelles yéménites.

Les transports de matières premières sèches ont pour leur part baissé après avoir atteint de récents sommets en cours de semaine.

L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur 17 routes de transport de pétrole brut et de fioul lourd, a fini vendredi à 759 points, à son plus haut depuis plus d'un mois, contre 723 points la semaine précédente.

"Une baisse du trafic par cette voie maritime va avoir des répercussions sur le marché des frets", ont prévenu les analystes du courtier McQuilling.

Selon eux, soit les navires à destination de l'Europe vont devoir prendre la route la plus longue en passant par le cap de Bonne-Espérance, soit la décision pourrait accélérer un changement de dynamique mondial, avec plus d'exportations américaines vers l'Europe tandis que la production du Moyen-Orient se dirige vers l'Asie.

Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur six routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.), a terminé à 503 points vendredi, contre 500 points sept jours auparavant.

Du côté des transporteurs secs, le Baltic Dry Index (BDI), indice phare du marché qui fournit une estimation moyenne des tarifs pratiqués sur 20 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.) a fini vendredi à 1.676 points, en retrait après avoir atteint mardi 1.774 points, à son plus haut depuis plus de quatre ans et demi, contre 1.689 points une semaine auparavant.

Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014), qui compile les tarifs de la catégorie de navires "Capesize", forcés par leur taille imposante à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance, a terminé la semaine à 3.197 points, après avoir atteint mercredi 3.462 points, à son plus haut depuis sept mois, contre 3.205 points une semaine auparavant.

Le Baltic Panamax Index (BPI), qui synthétise les tarifs pour quatre routes (la plupart pour les céréales) empruntées par des navires de la catégorie "Panamax" a terminé en hausse vendredi à 1.588 points, à son plus haut depuis quatre mois, contre 1.557 points une semaine auparavant.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."