Bilan

Les prix des matières premières vont accélérer en 2018

Les prix des matières premières vont accélérer cette année, dopés par la forte demande mais aussi poussés par les risques géopolitiques, les sanctions et les perspectives de tarifs douaniers.

Les prix du pétrole devraient grimper notamment à 65 dollars en moyenne cette année contre 53 dollars en 2017.

Crédits: afp

Les prix des matières premières vont accélérer cette année, dopés par la forte demande mais aussi poussés à la hausse par les risques géopolitiques, les sanctions et les perspectives de tarifs douaniers, selon un rapport de la Banque mondiale mardi.

Les prix du pétrole devraient grimper notamment à 65 dollars en moyenne cette année contre 53 dollars en 2017.

Les prix des matières énergétiques dans leur ensemble (pétrole, gaz naturel, charbon) devraient augmenter de 20% en 2018, estime l'institution de développement qui a ainsi fortement révisé en hausse ses dernières projections datant d'octobre.

L'indice des prix des métaux devrait progresser de 9%, tiré par un bond des cours de l'aluminium et du nickel.

"L'accélération de la croissance mondiale et la hausse de la demande sont des facteurs importants expliquant ces prévisions à la hausse pour la plupart des matières premières", a noté Shantayanan Devaraja, économiste en chef à la Banque mondiale dans un communiqué. Mais il ajoute que "les mesures politiques actuellement en discussion ajoutent de l'incertitude à ces perspectives".

Sur le front du pétrole, les prévisions de la Banque mondiale pourraient même s'avérer prudentes alors que le rapport mentionne "les risques à la hausse vu les événements géopolitiques" et une possible détérioration de la situation au Venezuela.

Déjà pendant les premiers mois de 2018, "les tensions géopolitiques croissantes, telles que la possible remise en place des sanctions contre l'Iran, l'escalade militaire en Syrie et les tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran" au Yémen ont fait augmenter les prix.

Du côté des métaux, les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine "ont d'abord pesé sur tous les prix des métaux", dit le rapport alors que Washington a instauré en mars des droits de douane de 25% sur l'acier importé, notamment de Chine, et de 10% sur l'aluminium.

Les prix de l'aluminium ont ensuite bondi à partir d'avril, atteignant un sommet en sept ans, quand les Etats-Unis ont annoncé des sanctions contre le producteur russe Rusal, deuxième producteur mondial qui compte à lui seul pour 6% de la production d'aluminium de la planète.

Lundi, le Trésor américain a annoncé un report dans l'application de certaines sanctions vis-à-vis de Rusal ce qui a fait redescendre les prix.

Les prix des matières premières agricoles devraient augmenter plus modestement de 2% cette année, selon ce rapport publié par la Banque mondiale deux fois par an.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."