Bilan

Les nuitées ont chuté de 0,3% en 2016

Les nuitées des visiteurs étrangers en Suisse ont reculé, alors que celles émanant des hôtes indigènes ont progressé pour la quatrième année consécutive.

Au niveau des régions touristiques, sept sur quatorze enregistrent des reculs de nuitées en 2016. 

Crédits: Keystone

Le nombre de nuitées enregistrées dans l'hôtellerie en Suisse en 2016 a baissé de 0,3% sur un an pour s'établir à 35,5 mio. Les nuitées des visiteurs étrangers ont reculé, alors que celles émanant des hôtes indigènes ont progressé pour la quatrième année consécutive, a annoncé mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS). En décembre, les nuitées ont reculé également.

En 2016, les visiteurs étrangers sont à l'origine de 19,3 millions de nuitées, soit une diminution de 1,5% (-288'000). De leur côté, les nuitées des hôtes indigènes, avec 16,2 millions de nuitées, ont augmenté de 1,2% (+192'000).

Pour le seul mois de décembre, 2,4 millions de nuitées ont été comptabilisées, ce qui représente une baisse de 0,8% sur un an (-19'000 unités). A l'inverse de la demande annuelle, les nuitées étrangères ont augmenté de 0,6% à 1,3 million, alors que celles des hôtes indigènes ont reculé de 2,3% à 1,1 million.

En 2016, c'est au cours du premier semestre que les reculs les plus importants sont observés. Le mois de janvier en particulier affiche à lui seul un repli de 6,9% (-191'000 nuitées). Au total, le premier semestre enregistre 16,9 millions de nuitées, soit une régression de 1,0% (-165'000 nuitées) par rapport à la même période de 2015.

Fort recul de la Chine

Par régions de provenance, le nombre de visiteurs du continent asiatique a reculé de 3,4% en 2016. Cette inversion de tendance est à mettre en relation avec le fort recul de la clientèle chinoise (sans Hong Kong) qui enregistre une chute de 18%, soit le plus grand repli de tous les pays de provenance. Suit le Japon avec une diminution de 8,5%.

En revanche, les Pays du Golfe (+3,2%) et la Corée du Sud (+7,1%) connaissent une hausse de nuitées.

En forte régression depuis 2009, le nombre de nuitées du continent européen affiche un nouveau recul en 2016, de 1,5%. Ce repli est toutefois moins marqué que ceux observés les années précédentes. Parmi les différents pays, la plus forte baisse absolue est enregistrée par l'Allemagne (-3,9%), en baisse constante depuis huit années consécutives.

Le continent américain poursuit son évolution à la hausse, avec une croissance des nuitées de 2,8%.

Au niveau des régions touristiques, sept sur quatorze enregistrent des reculs de nuitées en 2016. Ce sont les régions de montagnes qui accusent les plus fortes diminutions. En revanche, la région lémanique (Vaud) affiche la hausse absolue la plus forte avec 121'000 nuitées supplémentaires, ce qui représente une augmentation de 4,5%. Arrivent ensuite le Tessin et la Région de Berne.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."