Bilan

Les médicaments génériques restent deux fois plus chers en Suisse

Les médicaments, notamment génériques, demeuraient l'an dernier plus de deux fois plus chers pour les patients helvétiques que pour la moyenne de leurs voisins européens.

En 2016, les médicaments au bénéfice d'une protection de la propriété intellectuelle étaient encore 14% plus onéreux en Suisse.

Crédits: keystone

La comparaison périodique des prix des médicaments entre la Suisse et un panier de référence de pays européens démontre que les génériques notamment demeuraient l'an dernier plus de deux fois plus chers pour les patients helvétiques que pour la moyenne de leurs voisins. Le fossé demeure moins important (17%) pour les préparations originales dont le brevet est tombé dans le domaine public ainsi que pour celles disposant toujours d'une protection, détaille jeudi un rapport compilé par santésuisse et Interpharma.

L'une des faîtière de l'assurance maladie et l'association des entreprises pharmaceutiques actives dans la recherche en Suisse rappellent qu'en 2016, les médicaments au bénéfice d'une protection de la propriété intellectuelle étaient encore 14% plus onéreux en Suisse que dans l'ensemble des neuf pays de comparaison. Le taux de change appliqué s'établissait alors à 1,07 franc pour un euro, contre 1,09 franc pour un euro pour l'édition 2017.

Outre l'évolution du taux de change, les auteurs de l'étude attribuent l'amenuisement de l'écart à la vague de contrôle effectuée l'an dernier qui a permis de faire baisser les prix de plus de 400 médicaments, pour une économie devisée à 190 millions de francs-.

Si René Buholzer - directeur d'Interpharma - évoque dans le rapport "une baisse douloureuse du chiffre d'affaires pour les entreprises pharmaceutiques", la patronne de santésuisse Verena Nold souligne l'important potentiel de réduction des coûts pour le système de santé helvétique résidant encore du côté des médicaments dont le brevet est parvenu à échéance, ainsi que des génériques.

Santésuisse réclame conséquemment une "adaptation du prix des médicaments non protégés par un brevet aux prix pratiqués à l'étranger et l'introduction et l'application rapide d'un nouveau système de prix". La faîtière soutient que sur les seuls génériques, les économies pourraient s'élever à plusieurs centaines de millions de francs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."