Bilan

Les logiciels anti-pub font perdre 28 milliards aux éditeurs

Les logiciels pour bloquer la publicité sont utilisés par les internautes pendant la navigation sur les sites internet, et devraient concerner plus largement les applications à l'avenir.

L'adoption est motivée par les inquiétudes des consommateurs sur l'usage de leurs données mobiles et le respect de leur vie privée.

Crédits: AFP

Le manque à gagner pour les éditeurs causé par les logiciels bloqueurs de pubs (ad blockers) devrait se monter à 27,8 milliards de dollars d'ici 2020, soit près de 10% du marché mondial de la publicité numérique, selon une étude du cabinet Juniper Research publiée mercredi.

Si les internautes utilisent aujourd'hui ces logiciels pour bloquer la publicité pendant la navigation sur les sites internet, les bloqueurs de pub devraient aussi concerner plus largement les applications à l'avenir, prévient Juniper Research.

"L'adoption est motivée par les inquiétudes des consommateurs sur l'usage de leurs données mobiles et le respect de leur vie privée. Ils sont aussi incités à adopter la technologie afin de diminuer le temps de chargement des pages", a souligné l'auteur de l'étude Sam Barker.

La menace pour les revenus publicitaires s'est intensifiée avec l'ajout par Apple d'un logiciel bloqueur de pub dans son système d'exploitation mobile iOS9.

Les éditeurs font aussi face à des menaces des opérateurs télécom. Three au Royaume-Uni, ainsi que l'opérateur caribéen Digicel, ont déjà annoncé un projet de mettre en place le blocage des publicités sur leur réseau, relève l'étude.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."