Bilan

Les investissements pétroliers chutent de 22% en 2016, selon l'Opep

Les investissements dans le secteur pétrolier ont diminué de 26% en 2015 et une "baisse supplémentaire de 22% est attendue cette année", a-t-il déclaré le secrétaire général de l'Opep.

Producteurs et consommateurs de pétrole "doivent se retrouver tous ensemble pour répondre à ces défis majeurs qui représentent une menace pour l'avenir", a déclaré M. Barkindo.

Crédits: AFP

Les investissements dans le secteur pétrolier s'effondrent, en raison de la baisse des prix du brut, ce qui représente une menace pour l'avenir, a averti mardi à Rome le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo.

Les investissements dans l'exploration pétrolière ont diminué de 26% en 2015 et une "baisse supplémentaire de 22% est attendue cette année", a-t-il déclaré lors d'une conférence organisée par Eni, le groupe énergétique italien.

Pour renverser cette tendance, "le processus de rééquilibrage du marché doit être accéléré", a-t-il souligné, ajoutant que la prochaine réunion informelle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), prévue le 27 septembre à Alger, en serait l'occasion.

Producteurs et consommateurs de pétrole "doivent se retrouver tous ensemble pour répondre à ces défis majeurs qui représentent une menace pour l'avenir", a-t-il déclaré.

Car, pour répondre à une demande de quelque 94 millions de barils consommés chaque jour dans le monde aujourd'hui, il faudra des investissements massifs, de l'ordre de quelque 10.000 milliards de dollars d'ici 2040, a affirmé M. Barkindo, soulignant que le pétrole resterait encore pour longtemps la composante largement majoritaire avec le gaz de la consommation d'énergie.

L'importance sans cesse croissante des stocks pétroliers dans le monde doit également être prise en compte pour rééquilibrer le marché, a-t-il encore expliqué.

Les pays de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) ont vu passer la moyenne sur cinq ans de leurs stocks pétroliers de -85 millions de barils fin 2013 à plus de 340 millions aujourd'hui, a-t-il indiqué.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."