Bilan

Les fuites de capitaux russes divisées par trois malgré la crise

Les fuites de capitaux de Russie, qui avaient atteint en 2014 un niveau record, ont été divisées par trois en 2015 en dépit de la crise qui a provoqué des rapatriements de fonds.

Au troisième trimestre, la Russie a même enregistré pour la première fois depuis 2010 des entrées nettes de capitaux de 3,4 milliards de dollars. Une fois l'effet de surprise passé, les économistes avaient attribué ce phénomène au fait que, face à la crise, les sociétés russes avaient réduit le volume de leurs actifs à l'étranger pour rembourser leurs dettes, correspondant à des rapatriements d'actifs.

Crédits: Reuters

Les fuites de capitaux de Russie, qui avaient atteint en 2014 un niveau record, ont été presque divisées par trois en 2015 en dépit de la crise, qui a en fait provoqué des rapatriements de fonds, selon des données publiées lundi par la banque centrale.

Au début de l'an dernier, les analystes et les autorités s'attendaient à des nouveaux départs de fonds massifs sur fond de récession économique et de sanctions liées à la crise ukrainienne. En réalité, les sorties nettes de capitaux se sont élevées l'an dernier à 56,9 milliards de dollars contre 153 milliards un an plus tôt.

Au troisième trimestre, la Russie a même enregistré pour la première fois depuis 2010 des entrées nettes de capitaux de 3,4 milliards de dollars. Une fois l'effet de surprise passé, les économistes avaient attribué ce phénomène au fait que, face à la crise, les sociétés russes avaient réduit le volume de leurs actifs à l'étranger pour rembourser leurs dettes, correspondant à des rapatriements d'actifs.

Au quatrième trimestre, le solde a de nouveau été négatif (9,2 milliards de dollars) mais bien plus faibles qu'un an plus tôt (76,2 milliards).

Dans un communiqué, la banque centrale a relevé que les fuites de capitaux avaient eu lieu surtout sous la forme de remboursements de crédits et souligné la diminution "significative" des dettes extérieures des banques notamment grâce aux ventes d'actifs à l'étranger.

En revanche, la crise a bien affecté les investissements directs dans l'économique russe, passés de 18,5 milliards de dollars en 2014 à 6,7 milliards en 2015.

Au total, l'excédent des comptes courants a augmenté l'an dernier à 65,8 milliards de dollars contre 58,4 milliards en 2014. L'excédent commercial a reculé à 145,6 milliards de dollars contre 189,7 milliards.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."