Bilan

Les frontaliers n'ont pas d'impact sur l'employabilité indigène au Tessin

Les frontaliers et les résidents étrangers n'ont pas d'impact significatif sur l'employabilité des indigènes au Tessin, d'après une étude de l'université tessinoise USI.

Le nombre de frontaliers a doublé au Tessin depuis 2002. Ils sont aujourd'hui 62'500 et occupent une place de travail sur quatre. Mais d'après les auteurs de l'étude, le problème réside avant tout dans l'accès de la population locale au marché du travail.

Crédits: Keystone

Les frontaliers et les résidents étrangers n'ont pas d'impact significatif sur l'employabilité des indigènes au Tessin, d'après une étude de l'université tessinoise USI. Basée sur des données de l'Office fédéral de la statistique, celle-ci examine les conséquences de la libre circulation des personnes.

L'accroissement du nombre de travailleurs frontaliers et de la population étrangère suite aux accords sur la libre circulation des personnes n'aurait, selon l'analyse de l'USI, pas augmenté le risque de chômage pour la population locale. Les chercheurs ont présenté les conclusions de leur étude mardi soir.

Si elles ne contredisent pas le fait que des travailleurs tessinois soient "ponctuellement" remplacés par des employés étrangers, elles n'attestent pas d'un remplacement "systématique" sur le marché de l'emploi.

Le nombre de frontaliers a doublé au Tessin depuis 2002. Ils sont aujourd'hui 62'500 et occupent une place de travail sur quatre. Mais d'après les auteurs de l'étude, le problème réside avant tout dans l'accès de la population locale au marché du travail.

Le taux d'emploi dans le canton italophone se situe en dessous de la moyenne nationale, et les difficultés que rencontrent les jeunes Tessinois sans expérience professionnelle pour décrocher un emploi sont également à prendre en compte. Les auteurs n'ont cependant pas analysé la corrélation entre les travailleurs étrangers et l'évolution des salaires de la population tessinoise.

Alors que les frontaliers sont souvent considérés comme la cause du dumping salarial, le Conseil fédéral a évoqué la question vendredi dernier au Tessin. Avec les mesures d'accompagnement qu'il met en place, le canton fait figure de laboratoire pour la protection contre la sous-enchère salariale, a-t-il souligné.

Le gouvernement tessinois a ficelé un paquet de mesures contre le dumping. Un site internet sera notamment ouvert en vue de dénoncer les abus, et nouveau modèle de formation sera développé afin de soutenir les personnes diplômées qui peinent à trouver un emploi.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."