Bilan

Les exportations horlogères ont baissé de 1,6% en août

Hong Kong et la Chine ont particulièrement pesé sur les exportations horlogères qui ont accusé en août une baisse à 1,47 milliard de francs.

D'une manière générale, peu de marchés se sont inscrits en recul. La tendance baissière est surtout remarquable en Extrême-Orient.

Crédits: AFP

Les exportations horlogères ont accusé en août une baisse nominale de 1,6% sur un an à 1,47 mrd CHF et un repli en valeur réelle de 4,1%, annonce mardi l'Administration fédérale des douanes (AFD) dans un communiqué. Hong Kong et la Chine ont particulièrement pesé sur les résultats.

Au cours des huit premiers mois, les ventes à l'étranger du secteur horloger se sont inscrites à 13,96 mrd CHF, soit une diminution de 1,2% en valeur nominale et de 1,1% en valeur réelle.

"Après la nette baisse du mois de juillet, les exportations horlogères ont retrouvé une évolution proche de la tendance des sept premiers mois de l'année", fait remarquer la Fédération de l'industrie horlogère (FH).

Par ailleurs, la FH note que si la valeur des montres exportées n'a perdu que 2,4%, les volumes ont quant à eux reculé de 9,6%. Dans les deux cas, les produits en acier ont déterminé le résultat global. Le nombre de garde-temps bimétalliques s'est également fortement contracté. La seule progression significative a concerné la valeur des montres en métaux précieux, précise le communiqué.

Les segments de prix d'entrée de gamme ont essuyé une forte baisse en août. Les montres de moins de 200 CHF (prix export) ont vu leur volume diminuer de 7,2%, pour un recul encore plus marqué de leur valeur (-13,2%). Les produits entre 200 et 500 CHF ont quant à eux chuté d'environ 24%, tant en volume qu'en valeur.

Le segment 500 à 3000 CHF a cédé 3,4% en valeur et 6% en volume. Et la catégorie supérieure (3000 CHF et plus), faisant écho à l'évolution des montres en métaux précieux, a pris 1,7% en valeur et est resté presque stable (-0,1%) au niveau du nombre de pièces vendues.

D'une manière générale, peu de marchés se sont inscrits en recul. La tendance baissière est surtout remarquable en Extrême-Orient. "Mais l'ampleur des reculs a toutefois eu une influence déterminante sur le résultat mondial", relève la FH.

Hong Kong, le premier marché avec 15,3% des parts de marché, s'est tassé de 18,2% sur un an et boucle ainsi son septième mois de recul marqué. La Chine (-38,5%, en sixième position avec 5,5% du marché) poursuit aussi sa baisse très marquée.

Entre les deux, les importants marchés que sont les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne et la France ont tous enregistré une croissance supérieure à 10%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."